lundi 26 mai 2014

Umuco Nyarwanda

"Je commencerai par m'excuser mais ce qui suit je vais l'écrire dans ma langue maternelle (Kinyarwanda) pour des raisons personnelles mais aussi pour que ce soit compris par une majorité de gens de ceux que ça concerne directement, merci."






Naho banyarwanda, banyarwandakazi mwe mbaye mbasabye imbabazi ku makosa menshi ndibwandike ariko nubwambere nandiste article mu Kinyarwanda. Murambabarira, bizagenda biza. Murakoze.

Ikibazo nibaza uyu munsi, kerekeranye n'"umuco nyarawanda". Icyo twita Umuco nibyo tuvuga byose ko bitajyanye nuwo muco.

Maze iminsi nsoma ibintu byinshi bijyana nibibera mu Rwanda, wenda mubyite urukumbuzi cyangwa gusaza simbizi neza. Mubyinshi nasomye, harimo byinshi byerekeranye n'urubyiruko. Imyitwarire yacu (mundeke nanjye niyumvemo, nyogokuru yabyitaga kwitera amajeki) muri rusange, ibyo twakagombye gukora ngo duheshe igihugu cyacu ishema nibyo twakwirinda ngo tutagisebya.

Duhere kubyo nasonye byerekeranye na réseaux sociaux (sinzi uko nabivuga mu kinyarwanda,  mumbabarire, nanone). Nabonye abayobozi bacu bavuga ko dukeneye kugira limites mubyo twandika kuri twitter cyangwa kuri facebook. Icyambere navuga nuko ibyinshi tubivuga kuko biba byabaye cyangwa byarabayeho. Ikibi cyaba guhimba ibyo tutabonye. Kandi n'abahimba, baba ari abahanzi, simbona neza ikibazo. Kubwira urubyiruko ngo ntiruvuge ibi nibi, ntago bivuze ko bitabaho. Kutavuga ukuri nibituma kuba ikinyomo. Aho kubuza kuvuga ibiba muri iyi si ntibyaba byiza ahubwo ababyeyi bicaye bakaganiriza abana babo, bakabereka uko babyitwaramo? Aho kumva ko ibintu byose bigomba kuba itegeko? Umubyeyi agatinya kuvuga umwana, umwana nawe agatinya kumubwira.

Yego nta gisubizo mfite, sinavuze ngo mubwire urubyiruko kujya kwiyerekana rwambaye ubusa cyangwa rwasinze, nubwo nabyo urebye twese turabizi ko bibaho. Kwerekana cyane ko ari ibintu bikomeye nibaza niba bituma tubireka cyangwa bituma abana bibaza icyo dushaka kubahisha. Kandi twese turabizi ko icyo bakubujije wumva gishobora kuba kiryoshye kurushaho, cyangwa gifite ibyiza bashaka kuguhisha.

Ikindi kimbangamiye nukumva abayobozi bacu babwira urubyiruko ngo ntirugasomane, ntirugasambane, ntirugasohoke...ariko tubizi neza ko ibyo bintu bidashoboka. Namwe mwese mubivuga murabizi ko bigoye. Yego hari abakobwa bakiri isugi, n'abahungu bari imanzi...yego nibyiza, tuvuge ko ari byiza. Ariko abo sibo benshi, sibivuze ko ari byiza cyangwa bibi, bivuze gusa ko ariko bimeze.

Kubera rero tutasubira inyuma, tugomba gusubiza ibibabazo nkuko bimeze, aho kubisubiza nkuko dushaka ko byamera. Ejo bundi, hari umwana wo mu muryango ufite imyaka 18 wansobanuriye ko atatinyuka kujya kugura agakingirizo (condoms) kubera ko ngo bimutera isoni, nuko abamubona babifata cyangwa ababyeyi be bakamusanganye.  Nyuma y'imyaka hafi 16 i Burayi, yego simbyumva neza ariko nagerageje kumuganiriza ngo numve we icyo abitekerezaho.

Yambwiye ko yego afite umukunzi (girlfriend), ndetse bumva bashaka no kuryamana ariko we akaba ashaka ko bakoresha agakingirizo, nubwo umukobwa we avuga ko ntakibazo kuko bose ari ubwambere baba bakoze icyo gikorwa (yeah having sex, ntimungore!). Byatumye nibaza ukuntu umwana aba ashaka kwirinda indwara cyangwa se no kubyara nawe akiri umwana, ikaba ari communauté abamo imubangamira?

Muri ibi bihe turimo, abana bacu batangira kureba MTV, birirwa kuri internet guhera bafite imyaka 10, nabadafite ubwo bushobozi bumva abandi babivuga cyangwa bakabibona mu binyanyamakuru. None rero aho kugirango bavaho barwara sida ndetse n'izindi ndwara nyinshi kuko badasobanukiwe ibyo bakora, ntitwagakwiye ahubwo kubaganiriza kubasobanurira, kumva icyo nabo babitekerezaho? Kubaha ahantu bisanzurira bakavuga ibitekerezo byabo badafite ubwoba bwibiri buvemo?

Ikindi kandi, iyo abantu birirwa bakubwira ko ibyo ukora byose ari bibi kandi ukiri muto, utarakura neza ngo wimenye, ugeraho ukabyemera. Ubwo ugasanga urubyiruko ruhora rwihishe muri byose, kubera kumva bitaboneka neza. Cyangwa rutiyizeye. Nibwo usanga rero dufite igihugu cyuzuyemo intama cyangwa impyisi zigize intama, byose ni kimwe, kuko igihugu cyubakwa n'abana bacyo. Abo bana simbona ukuntu byacyubaka batiyizeye, batisanzura.


Reka ndekeraho nubundi kirakamye, tuzakomeza ubutaha.





Clo.




P.S: Pour les fautes d'orthographe, bah ben je vous avais prévenu. Et comme j'ai la grosse tête je n'ai pas voulu me faire corriger. Voila voilouu.

vendredi 23 mai 2014

Modernité.

Ce qui était authentique
Tu en as fait synthétique
Ce qui était éthique
Tu en as fait étiquette
Ce qui était artistique
Tu en as fait artificiel
Ce qui était privé
Tu en as fait publique
Ce qui était droit
Tu en as fait devoir


Ce qui était cruel
Tu as rendu commun
Ce qui était tabou
Tu as rendu attrait
Ce qui était magnifique
Tu as rendu morbide
Ce qui était beauté
Tu as rendu travers
Ce qui était culturel
Tu as rendu constitutionnel


Ce qui était caractère
Tu en as fait cases
Ce qui était politesse
Tu en as fait faiblesse
Ce qui était valeurs
Tu en as fait valoir
Ce qui était orginal
Tu en as fait imitation
Ce qui était cliché
Tu en as fait modèle
Ce qui était naturel
Tu en as fait industriel


Ce qui était discussion
Tu as rendu argumentation
Ce qui était possession
Tu as rendu corruption
Ce qui était choix
Tu as rendu croix
Ce qui était amour
Tu as rendu amer
Ce qui était vie
Tu as rendu vice



Moderne ou Terne?




Clo






vendredi 16 mai 2014

Lui

L'intensité de son regard
Quand j'essaie de m'en aller
L'intonation de sa voix
Quand il m'implore de rester
La gravité de son sourire
Quand il tente de me retenir

Ses bras qui épousent parfaitement mes courbes
Sa bouche qui parcours mon corps
Ses jambes qui me tiennent en captivité
Ces paroles qu'il me murmure
Ces caresses qu'il me procure
Cette douce torture qu'il m'inflige

Il me comprend à demi mot
Il sait comment me plaire
Mes désirs sont ses ordres
Mes envies sont ses découvertes
Mon plaisir est son salut
Mon sourire est son plaisir
Mon corps est son trésor

Il ne vit que pour moi
Je ne suis moi que grâce à lui
Les nuits on ne fait qu'un
On se consomme
On se consume
Les journées on se languit de l'autre
Cet intensité n'est que nôtre
Cette compréhension silencieuse
Je ne la connais qu'avec lui

Lui m'a percé à nue
Lui me connait sans accessoires
Lui m'aime sans artifices


Lui, Mon Lit.



Clo

mercredi 14 mai 2014

Africains, Pratiquants.






On est africains, on est chrétiens/musulmans pratiquants mais on aime pas les homosexuels, on aime pas les minijupes, les bisous sur la joue nous semblent indécents, on est polygames et surtout on a la machette facile mais ça ne compte pas. Ça ne compte guère car on est chrétiens ou musulmans. On peut faire des atrocités au nom de Jésus ou d'Allah.

Il n'y a pas un continent où on place plus la religion avant toute chose qu'en Afrique. On oblige carrément nos enfants à se rendre à l'église, à la mosquée, etc...ce qui en soit est déjà paradoxal dans la mesure où la majorité de ces dites religions nous ont été inculquées par les colonisateurs. On nous a pris nos terres, nos richesses culturelles mais hey on est sauvé ils nous ont appris la Bible.

En soit, croire en un Dieu n'est pas vraiment un souci si ça vous aide à mieux vivre votre vie, à avancer ou mieux dormir la nuit. Peu importe, croyez ce qui vous rend meilleur, ce qui vous fait sentir en harmonie avec vous. Mais c'est là que la phrase "votre liberté s'arrête où commence celle des autres" prend tout son sens. Je ne la comprend que vaguement moi-même, mais je pense que ça veut dire "occupes toi de tes oignons et laisses les autres cuire les leurs comme ils l'entendent!"

Je regardais une série ghanéenne il y a 2 semaines de ça (An African City) où le mec s'envoie sa maîtresse dans le lit conjugal, une fois fini, il s'est mis à genoux pour faire sa prière du soir. Sa maîtresse était sous le choc tu penses! Au delà d'être choquée, j'ai trouvé que la scène résumait très bien le rapport que parfois la majorité d'africains (pas seulement) ont avec "Dieu". Comme si Dieu était un instrument qu'on utilise à notre guise et qu'on choisit d'interpréter comme ça nous arrange.

Au Kenya, on pose des bombes au nom d'Allah, au Nigéria on kidnappe de jeunes filles au nom d'Allah, en RDC on viole des femmes tout en se rendant à l'église le dimanche, au Rwanda on a massacré des milliers de gens dans ces dites églises,...alors où est passé la notion de "Dieu est amour" qui est désormais "Dieu est amour si est seulement si ça m'arrange et que vous pensez comme moi"

Il y a un autre cas qui m'interpelle vraiment, c'est quand la religion se dit contre l'utilisation des capotes sur un continent où des millions de gens sont porteurs du Sida. Comment c'est même possible? Oui bla bla machin, le sexe c'est normalement après le mariage et seulement avec ton mari et ta femme! Mais où est la cohérence si dans certains pays on est occupé à légaliser la polygamie je vous le demande? Si tu dis que le mec a le droit de baiser autant de femmes qu'il veut au nom du mariage, il faudrait aussi lui filer des capotes sur le champ autrement il ne vivra pas assez longtemps pour bien profiter de ce droit! NON, je ne défend pas la polygamie je dis seulement qu'à un moment donner il va falloir penser sérieusement au bien fondé de certaines décisions!

Tout ça n'est pas un combat contre la religion ou sa légitimité, ça c'est entre vous et votre Dieu. Tout ceci serait plutôt pour dénoncer un système dans lequel on se cache derrière des religions pour tromper le peuple. Et d'ailleurs à quoi ça sert de continuer à construire des églises à des millions de dollars si la plupart des personnes qui y seront présentes crèvent de faim une fois chez eux? Si la plupart ne savent pas lire ces bibles ou Corans, qui sont censés contenir la parole de Dieu?

À quoi bon faire de la religion un refuge si c'est pour fermer les yeux aux vrais problèmes? À quoi bon apprendre à nos enfants un Dieu si avant tout on ne leur apprend pas à s'aimer eux-mêmes, à respecter même ceux qui pensent autrement? À quoi ça nous sert d'aller payer 1/10 de notre salaire chaque mois à l'église sans savoir si cet argent servira vraiment à faire le bien ou ira directement dans la nouvelle Mercedes du pasteur?  Si vraiment on sent qu'on les moyens, pourquoi ne pas donner cet argent à la voisine mère célibataire avec 5 enfants et sans boulot? Ou prendre un charge un orphelin? Ou je ne sais quoi d'autre...

Je ne pourrais vous dire ce que croire, dans la mesure où moi même je ne sais pas très bien en quoi je crois, mis à part peut-être la pouvoir d'un bon gros Burger. Enfin bref, vos croyances c'est votre problème et ça ne regarde personne d'autre mais avant de prendre la machette pour tuer votre voisin, avant de traiter votre voisine de traînée, avant d'accepter tout ce que votre pasteur/curé/etc vous impose, ce que vos politiciens vous demandent...posez-vous la question..."Au fond qu'est ce que moi j'en pense?"...quitte à tuer votre voisin, ou distribuer joyeusement le sida dans toute la ville, au moins que ce soit vous qui l'ayez décidé et personne d'autre.

Surtout évitons de crier que c'est au nom de Dieu. Il parlera en son propre nom le moment venu. N'ayons pas la prétention de nous substituer à Dieu.




Scandaleusement,
Clo



P.S: Et aussi par pitié, la virginité ne se teste pas par doigt et encore moins par votre curé!

vendredi 9 mai 2014

Le Sexe Oral





Tout a commencé lors d'une discussion avec une amie qui était toute choquée qu'un mec ait osé lui demander une pipe! Elle était là dans une colère noire disant "imagines que ce connard voulait que je le suce!". Au début j'ai cru avoir mal compris tu penses!


  • Mais tu t'imagines putain ce salaud voulait mettre sa bite dans ma bouche!
  • Où est le problème au juste?
  • Comment ça où est le problème? Tu n'as pas entendu ce que j'ai dit ou quoi?
  • Mais si j'ai entendu, il a voulu que tu le suces!
  • Oh je t'en prie ne sois pas vulgaire!
  • Comment vulgaire? C'est pourtant bien comme ça que ça s'appelle!
  • On s'en fout. Je te dis que ce connard m'a manqué de respect!
  • Mais quel est le rapport avec le respect?
  • Tu fais exprès ou quoi, s' il m'aimait il n'aurait jamais demandé ça! C'est sale et dégradant.
  • Euuuh non pas vraiment
  • Ne me dis pas que tu fais ces trucs déguelasses je te prie!
  • Euuh comment te dire?
  • Oh de toute façon, laisses tomber toi tu fais n'importe quoi!
  • Etc


Mais après ça j'ai quand même réfléchi, j'en ai pas l'air comme ça mais ça m'arrive de réfléchir. J'ai surtout réfléchi au côté "sale" de l'histoire, je veux dire pensez-y...une fois je me suis dit ce mec fait pipi dehors, dehors il n'y a pas de papiers de toilette ni d'eau, vous voyez où je veux en venir? Si vous ne voyez, vous êtes chanceux. On dit "heureux sont les innocents/ignorants car ils ignorent la vérité" voilà ca résume bien.


La fellation donc. Je vous vois rouler les yeux bande d'hypocrites bouh! Oui c'est un sujet privé qu'on aborde rarement car supposé tabou même si personnellement je ne vois pas très bien pourquoi? Comment une femme arrive à penser que donner du plaisir à son homme la rabaisse ou la fait baisser dans son estime?... Vous voulez savoir si moi j'en fais? Euuh ce n'est pas le sujet..que je sois une petite traînée ou une grosse frigide, ça n'a aucun intérêt.


Qu'on soit bien d'accord, je ne vais insiter personne à distribuer des pipes à tort et à travers, non. À moins que vous le vouliez hein, dans ce cas... bref. Je ne juge non plus personne, chacun a ses convictions personnelles. Ce qui va suivre ne sera qu'un avis parmi tant d'autres. Mais je vais tâcher de rester objective. Même si l'objectivité est aussi subjectif...oula on ne s' en sortira jamais!


Tout d'abord les filles, aimer votre homme de toutes les façons possibles n'est en aucun cas une faiblesse, encore moins un manque d'estime de vous-même. Ce sera encore en plus un moyen de lui faire plaisir et le rendre accro à vous sans grande effort. Qu'on se le dise, tous ces films pornos ont détruit le peu d'innocence qui aurait pu encore rester à nos amis mâles, alors bon si tu ne le satisfais pas pleinement, il ira voir si l'herbe est plus verte ailleurs, pour ne pas dire si la bouche suce ailleurs.


Mais dans tout ça la chose la plus importante c'est le respect et le partage. Si vous êtes prête à le sucer, il faut qu'il soit prêt à vous lécher! Lécher, voyez? Non ok je vais le dire, vous faire un Cunnilingus. Si vous ne voyez toujours pas, google est votre ami, je pourrais vous expliquer que c'est une invention merveilleuse qui consiste à vous faire grimper au rideau juste en jouant avec votre bouton rouge, oh ça va votre clitoris...il faut vraiment tout dire ici. Oui je pourrais vous dire tout ça, mais les images de mr google seront plus explicites, même si perso dernièrement j'ai été traumatisée, mais c'est un sujet pour une autre fois.


Oui les mecs, là c'est à vous que je parle, si vous voulez être épanoui sexuellement avec votre femme, copine, amante, maîtresse, je ne sais pas moi, il faut que vous pensiez qu'elle est aussi doit être épanouie. Ça s'appelle la réciprocité. Repeat after miiii "réciprocité". D'ailleurs l'ami indien a justement inventé le 69 pour ce genre de situations. Comme c'est parti, y en a qui vont me sortir "what the hell is the 69?" Et là les enfants, je serais très déçue de vous, si vous ne savez pas. Mais encore, google is ur friend! Or Kamasutra pour les plus téméraires d'entre vous!


Pour résumer rien n'est dégradant ou interdit dans l'intimité de votre chambre, voiture, ascenseur,...ooops, dans votre intimité je veux dire quoi. Quand vous n'êtes que vous deux (vous 3, vous 4, ah je ne sais pas moi ce que vous faites quand on vous voit pas!) nus, prêts à vous faire plaisir, rien ne vous est interdit tant que vous le voulez, que vous vous repectez mutuellement et que c'est bien fait. Croyez-moi. Surtout n'hésitez pas à demander ce que vous désirez, c'est toujours mieux que de finir frustré, et risquer l'infidélité à tort et à travers, vous ne croyez pas?


Enfin moi, je dis ça je ne dis rien. C'est vous qui voyez.




Scandaleusement,
Clo




PS: Au fait le kamasutra est présent dans les applications de votre smartphone ou tablette. Ne me remerciez pas, c'est gratuit. Un petit cadeau du vendredi;)

mercredi 7 mai 2014

La Faiblesse Comme Force.




Cet article, j'ai hésité à l'écrire encore plus à le publier pour ce côté "negresse fragile" ("fleur bleue" dand la langue de Molière mais voilà la vérité doit être dite parfois, enfin plutôt ma vérité. Je sais vous êtes ici pour rire, mais faisons une pause dans toute cette rigolade et posons nous une vraie question existentielle pour une fois. Et n'ayant rien avoir avec le sexe, oui moi aussi je suis choquée, on est tous choqués mais remettons nous.


Donc ma question "qu'est ce qu'être faible?". À une époque où on se bat presque pour cacher nos dites faiblesses.


Si tu pleures, tu es faible
Si tombes amoureux, tu es faible
Si t'excuses, tu es faible
Si tu pardonnes, tu es tout aussi faible
Si tu ne réponds pas à une insulte, tu es faible
Si tu évites les confrontations inutiles, tu es faible
Si tu aimes la paix, tu es faible
Si tu gentil, tu es faible
Si tu montres ta colère,  tu es faible
Si tu exprimes ta tristesse, tu es faible
Etc


Et moi j'ai envie de dire que bordel être humain est une faiblesse. Mais n'est-il pas ça qui fait de nous qui nous sommes justement? Des humains? On a pas encore découvert un humain 2.0 sans faille à ma connaissance.


À force de réfléchir au lieu de dormir car oui j'écris ceci à 3h du matin, parfois j'aimerais trop que mon cerveau se mette en veille, mais il a l'air de vivre selon ses propres règles,  on y peut rien. Puis ça me permet de vous causer des choses carrément intéressantes et ô combien utiles n'est-ce pas? Bref je réfléchissais donc et je me suis demandé si toutes ces choses que le monde extérieur estime être nos faiblesses ne sont pas au contraire nos forces?


Par là j'entend que ça demande plus de couilles de demander pardon, d'exprimer son amour, de pardonner...que juste de se terrer dans sa fierté. Y-a t-il de plus grande force que donner à une personne le pouvoir vous briser en mille morceaux en espérant qu'elle ne le fasse pas?


Y-a-t-il une plus grande démonstration de force, qu'exprimer de la compassion et de la gentillesse même avec ceux qui soit disant ne le méritent pas ou nous ont fait du mal?


Quand j'étais ado, l'époque où j'avais encore mes grands parents paternels, j'ai demandé à ma grand-mère "pourquoi tu aimes toujours grand-père après plus de 50 ans ensemble?" Oui j'i toujours été une vraie romantique. C'est comme ça. Je suis faible? Et alors?...bref elle m'a regardé, a souri et m'a dit "la vérité il y a des jours où je ne l'aime pas du tout, mais même ces jours là, je me rappelle pourquoi je l'aime et pourquoi c'est lui l'amour de ma vie"...ok je vous l'accorde c'était en Kinyarwanda et ça sonnait moins romantique mais l'idée générale est là. Ok elle m'a aussi dit que bla bla bla dans sa jeunesse il était doué... doué,  voyez?...laissez tomber.


À l'époque j'étais jeune et je ne voyais pas du tout où elle voulait en venir mais de ce que j'en ai tiré aujourd'hui, c'est que les grandes choses méritent la patience et la compréhension. Tu vas me dire "quel est le rapport avec mon propos?". J'y viens. En pensant à mes grands parents, je me suis dit que je n'avais jamais connu deux personnes aussi gentilles et aussi comprehensives mais aussi fortes. Pourtant ma grand mère pleurait pour un rien, mon grand-père gueulait pout tout et son contraire. Ils expriment leurs émotions sans s'en cacher. Amour, colère, triste...


Loin de moi l'idée de devenir Oprah quoi que bon, le côté milliardaire je ne dirais pas non. Mais l'espace d'un moment, imagines que tu es juste toi, que je suis juste moi, que nous sommes juste nous, des humains. Qu'il y ait ni passé ni ni futur, qu'il y a juste ce moment précis. Que voudrais-tu exprimer? Que ce soit le moment de ne plus rien refouler, que nous supposions que personne ne te jugera même si tu es un mec et que tu veux te mettre à la danse classique par exemple ou devenir danseur de cabaret...qu'on ait tous le droit de lâcher prise rien qu'un instant.


D'après moi, on est faible quand on a pas les couilles d'affronter sincèrement ce qu'on ressent au plus profond de nous, quand on affronte pas nos plus grandes peurs. Même si bon dans ce domaine, je m'abstiendrai de jeter la première pierre.


Et si pour finir notre bonheur ne découlait pas de nos forces mais bien de nos faiblesses?
Et si les plus belles choses dépendaient de nos failles?
Et si accepter nos faiblesses, c'était ça la sérénité?






Sincèrement,
Clo




PS: Tout ça ne sont peut-être que des foutaises pour me sentir mieux avec mes faiblesses mais hey, on ne sait jamais. Dans un moment d'égarement, je pourrais avoir raison ou pas;)



dimanche 6 avril 2014

Rwanda, 20 ans Après.









20 ans! Par moment j'ai du mal à réaliser que ça fait aussi longtemps que le génocide rwandais s'est terminé. En même temps, j'ai aussi parfois du mal à croire que ça fait parti de moi, que je l'ai vécu ou que ça ait tout simplement existé. Je sais que c'était réel bien sûr, en tout cas mon cerveau le sait mais mon coeur a du mal à concevoir autant de violence. J'ai du mal à croire que les hommes puissent être aussi cruels...que mon pays ait perdu de son humanité l'espace d'un instant.


Je n'avais que 11 ans à l'époque du génocide. Alors humainement et humblement,  je vais vous parler du peu dont je me rappelle. Tout d'abord, je ne suis en rien qualifiée pour aborder un sujet aussi sensible et aussi important, sans doute je vais faire beaucoup d'erreurs mais ou je vais tirer beaucoup de conclusions sans preuves mais soyez indulgents.


Quand je pense à Avril 1994, je pense à la peur. Je ne serai dire pourquoi mais cette peur m'obsède jusqu'à ce jour. La peur jusqu'aux tripes, dès que la première bombe a explosé vers 5h du matin ce 7 Avril. Je me rappelle avoir couru dans la chambre de mes parents pour demander ce qui se passait mais bien sûr aussi pour me réfugier dans leurs bras, à l'époque je pensais que mes parents etaients de super héros avec la force de me protéger de tout mal. D'ailleurs une fois dans leur lit, je me suis sentie sereine, je me disais que tout allait s'arranger, sauf que non, le mal avait pris possession du pays, les explosions fusaient de partout, les interahamwe (la jeunesse de MRND en majorité) avaient envahi les rues...et j'ai vu la peur dans les yeux de mes parents, cette même peur que moi-même je ressentais. Dès cet instant, j'ai su que non les choses n'allaient pas s'arranger.


J'en ai vu des cadavres, malgré mon jeune âge, famille, amis, connaissances inconnus. J'ai pleuré,  j'ai été en colère pendant et après à cause de la mort et à cause de beaucoup d'autres choses qui ont découlées de ce massacre. J'ai perdu mon innocence, j'ai failli en perdre mon âme comme beaucoup de rwandais sans doute. J'en ai voulu au monde, à l'ONU à l'occident de nous avoir laissés dans notre misère, de nous avoir regardé mourir comme des rats derrière la télé!


Alors que si vous êtes rwandais, que vous soyez  hutu ou tutsi et qu'un jour vous avez ressenti cette peur, cette rage; Je vous demande de désormais dire non. Je ne sais pas quelles sont vos raisons d'avoir ressenti la peine, la peur, la frustration,...ca pourrait être parce qu'on a massacré votre famille entière, que vous avez perdu des camarades de classe, que vous avez passé des semaines sans manger, qu'on ait emprisonné un membre de votre famille qui se trouvait être innocent....les raisons qu'on d'être en colère son nombreuses mais si on choisissait la paix? Et si on choisissait de pardonner?


Malgré notre passé, je pense que la paix, l'harmonie dépend d'abord de nous. Du pardon qu'on est prêt à accorder ou non. De notre envie de nous reconstruire, de notre souhait à vivre ensemble. Je ne sais pas si ce sera facile ou si même on peut y arriver, mais on ne saura jamais avant de vraiment essayer. Beaucoup me diront éternelle optimiste, rêveuse...peut-être le suis-je. Mais il n'y a rien de mal à avoir de l'espoir pour son pays, pour le seul endroit au monde où on se sent chez soi, Si?


La vie ne nous a pas épargné, chaque enfant du Rwanda pourrait avoir une raison de pleurer, depuis des années on est éparpillés à travers le monde, les familles sont décousues, la confiance n'est plus. On pourrait dire qu'on est tous "Rwandaisphobie" tout simplement parce qu'on se mefie les uns des autres, on préfère faire largement faire confiance à un belge, suédois, argentin...peu importe plutôt qu'un rwandais. Rien de plus triste que de ne pouvoir discuter ouvertement avec ceux qui à priori sont censés nous comprendre.


Pour cette vingtième commémoration...je vais donc vous dire mes chers compatriotes, apprenons à pardonner, apprenons à nous aimer. Ne transmettons pas à nos enfants le poids du passé, le poids de nos erreurs, de nos crimes, de notre colère, de notre tristesse. Faisons en sorte que le monde leur reconnaisse une place, autrement que parce que leur pays a connu l'horreur. Faisons en sorte que se déclarer être rwandais nous rende sincèrement fier.





Sincèrement,
Clo

vendredi 4 avril 2014

Dear Obama






Cher Obama,

Je me permets de t'adresser cette lettre, tu permets que je te tutoie hein? Entre gens cools le vouvoiement passerait moyen on est bien d'accord...tu vois quoi? C'est comme si toi tu vouvouyais Jay-Z, trop chelou je sais. Bref donc je disais, je me permets de t'écrire car tout doucement tu es en train de tuer l'espoir que j'ai placé en toi, mes illusions s'évaporent petit à petit et vraiment mon cher Barack ce n'est pas digne de nous. I mean come on, où est passé ce respect mutuel promis? Et que dire de l'honnêteté que tu m'as juré?

Tu vois la nuit de ton élection, car oui dans ces contrées lointaines dans lequelles je vis, il faisait nuit mais penses-tu que j'ai dormi? Non que néné, j'etais trop excitée. Pas seulement politiquement je dois te l'avouer, mais chut ne dis rien à Michelle, j'ai vu ce qu'elle a failli faire à l'aspirante Livy danoise (Scandal, hello!), et je ne m'y risquerai guère. Cette partie de l'histoire restera donc entre toi et moi. Mais au cas où tu tomberais désespérément amoureux de moi après cette lettre, saches que je suis prête à reviser mon jugement et m'enfuir avec toi au bord de la marine one, vers notre maison rêvée avec sa barrière blanche...pourquoi est-elle toujours blanche cette putain de barrière d'ailleurs? Ça reste un mystère. Mais revenons à ce qui nous intéresse. La nuit de ton élection, je n'ai pas dormi, c'était le moment tant attendu, l'apothéose...CNN a été mon ami. Et le moment est arrivé, ta victoire. Tu as écrasé ce facho de McCain. Et là j'ai chialé putain, chialer tu m'entends Barack! Tu m'as fait mouiller et pleurer la même nuit, une première, un exploit.

Le monde allait changer, le leader du monde libre, l'homme le plus puissant au monde allait être noir. Surtout il allait être beau! Beaucoup de personnes diront que ce n'est pas important, mais crois moi noir et beau pour moi c'était double bingo. Puis qu'est ce que tu parlais bien, tu me faisais rêver. Le monde allait devenir meilleur, optimiste, beau...j'ai passé Make it a better place du King MJ en boucle, j'ai bu un verre à santé en disant "Tu vois Michael,  ça va enfin arriver". Tu es arrivé sur l'estrade avec Michelle et je ne l'ai même pas détesté, pas un seul "salope, biatch, connasse..." n'est sorti de ma bouche. Non j'étais fière de vous, fière d'être noire, fière d'assister à ce moment historique, j'étais heureuse pour les américains, pour le monde entier, pour les africains...j'y croyais enfin à l'American Dream, je scandais des Yes We can. Une nuit magique, on a même bu du champagne. Attention pas de la pacotille de Champagne à 10€/la bouteille...nooon. Du Dom Perignon, comme des vrais.
Puis pour couronner le tout tu étais un enfant d'Afrique, un des miens, quelqu'un allait enfin se soucier vraiment de nos problèmes, quelqu'un de sincère, qui se sent concerné. En résumé, the Happiness.

Tu vois ce qu'on dit "le plus haut tu vas, le plus bas tu tombes"...eh bien j'ai comme l'impression que cette expression était faite pour toi et moi. Au début tu as bien causé, j'ai succombé encore et encore, tu t'es battu pour l'assurance santé pour tous et j'ai applaudi. Je m'en suis presque vanté comme si tu étais un membre de ma famille. Je disais à mon fils "mon chéri, il est métis comme toi et il a conquit le monde alors tu peux aussi tout faire dans la vie". Ensuite tu savais faire la fête, les rappeurs se bousculaient à la maison blanches, les basketteurs, les acteurs...how cool is that? Dès que tu passais à la télé, ma passion montais, la politique était tout à coup devenu mon dada.

Mais tu vois plus le temps passait, plus je te voyais plus à traîner avec Beyoncé (cette pute!) plutôt qu'occupé à resoudre les problèmes du monde, ou même du moins de l'Amérique. Le problème avec les fêtes, c'est qu'au bout d'un moment elles se ressemblent toutes et que je me suis fait chier. Puis je te voyais ne pas prendre position sur des dossiers importants, comme la Syrie, la RDC, le Mali,..et j'en passe des meilleurs. J'ai attendu et attends toujours que tu interviennes ne serait que pour tous ces enfants qui crèvent, quand même tu es un père non? Quand est-ce tu vas enfin montrer que c'est toi qui a les plus grosses? Des couilles bien sûr. Parce que bon ces derniers temps, tous les dictateurs de ce monde en ont montré des plus grosses, surtout Poutine. Imagines toi qu'il y a une partie de moi qui commence à apprécier la poigne de ce mec...de Poutine, exactement. Ça démontre à quel point tu m'as laissée tomber. J'en suis reduite à admirer un mec qui bafoue la liberté d'expression sans scrupules et utiliser la bible pour empêcher les gens de s'aimer! Mais où es-tu Barack?

Peut-être es-tu trop occupé à essayer de recoller les morceaux avec Michelle? Sur ce point rassures moi, dis moi qu'ils ont tort, que tu n'as pas osé aller tremper ton biscuit ailleurs. Parce que non seulement tromper la sublime Michelle serait un tort dont j'aurais dû mal à te pardonner et passer l'éponge mais en plus la tromper avec une autre que moi? Là ce serait juste un sacrilège. De ce fait, je vais juste considérer cette partie de l'histoire comme une rumeur lancée par des jaloux mal intentionnés.

Sur ce, je vais te laisser en espérant que tu te reprennes au plus vite car le temps pressé,  tu n'as plus que 2 ans pour à nouveau faire chavirer mon coeur. Et cette fois-ci pas seulement avec de belles paroles je te prie. Allé du nerf mon cher Obama. Ne finit pas sur un " NO We CANT".

En te remerciant.




Scandaleusement,
Clo



P.S: Au fait, franchement ça ne se fait pas de venir à Bruxelles sans même me dire bonjour, d'autant plus que tu savais que j'étais à la maison...ne fais pas l'innocent, je sais que tu me fais espionner...mais t'inquiète je trouve ça mignon que tu veuilles sur moi comme ça;).

mercredi 2 avril 2014

Jésus A Fugué!





Je sais le titre va déjà me valoir des foudres divines mais figurez-vous vous que ça fait un moment que j'y pense, ok ça va je déconne ça fait deux jours, mais dans mon langage deux jours c'est longtemps. Bref donc si vous lisez ce blog depuis un moment vous savez que ma croyance en Dieu est plus que défaillante, quand je vais très mal ou quelqu'un que j'aime va mal je me retrouve pourtant à prier pour que ça aille mieux. Des fois ça marche, des fois non et dans ces moments je me dis "J'en étais sûre,  ce ne sont que des foutaises". Mais au delà de ma croyance personnelle, essayons un peu d'être objectifs. Enfin objectifs pas très sain d'esprit (sain à pas confondre avec saint sinon on va vite avoir un problème) vous voyez? Non? C'est pas grave, vous allez comprendre.

Chronologiquement parlant pour commencer. Il paraît qu'il y a un Dieu, un seul, unique tout puissant, d'où lui vient? Ah j'ai osé poser la question une fois, on m'a fusillé du regard alors je ne m'y risquerai plus. Donc Dieu s'est emmerdé un jour et il a décidé de créer l'univers. Les animaux, les planètes, les humains... Pour ces derniers comme vous savez il aurait pu s' abstenir vu comment on a tourné! Une fois tout ça crée, il a mis un homme et une femme dans le jardin d'Eden, l'être humain étant supérieur (je suis sceptique à ce propos mais bon) il était donc censé gérer tout le reste. Se nourir, se reproduire, etc. Mais dans le processus de fabrication il y a dû y avoir un truc qui a vachement déconné car Monsieur et Madame n'ont pu s'empêcher de faire de très vilaines choses avec leurs corps...fruit défendu mon oeil!...en plus une pomme, qui renoncerait au paradis pour une pomme, c'est évident qu'à partir de là qu'on nous prend un peu pour des cons, mais ce ne serait pas la première fois alors passons.

Donc Monsieur et Madame, Adam et Eve de leurs prénoms ont fait de très vilaines choses et se sont faits jetés du jardin d'Eden comme des malpropres. Au fait juste une petite question comme ça...les animaux se sont faits jeter pourquoi les pauvres? Tu vois même à l'époque rien n'était vraiment différent...le dirigeant fait n'importe quoi et le petit peuple trinque! Pas étonnant que certains d'entre eux n'hésitent pas à se nourir de nous! Ils vengent leurs ancêtres tu penses! Bref donc en dehors du paradis, c'est la merde, il faut travailler, il faut survivre, la loi du plus fort. Le pêche devient monnaie courante, la folie envahit les hommes...c'est le chaos. Dieu créa exprès des catastrophes naturelles pour punir les hommes et leur faire comprendre qu'ils sont dans l'erreur, mais que dalle, on est stupide depuis la nuit des temps qu'on se le dise. Ensuite il choisit, Abraham, Élie, Noé...des hommes sages pour essayer de sauver l'humanité mais rien n'y fût.

Alors il a eu une idée. NOUS ENVOYER SON FILS UNIQUE pour nous sauver de notre propre aveuglement, notre vanité, notre cruauté et j'en passe. Sauver l'humanité. S'il avait su comment ça allait tourner, l'histoire aurait été très différente, clairement. Jesus (un petit blanc car bon un petit noir...pff personne n'y aurait crû! Les noirs niqués depuis que le monde est monde) arrive donc par le petit ventre de Marie, une belle et pure vierge, là encore s'il avait choisi Marie Madeleine, les choses auraient tournés d'une toute autre façon. Je ne sais laquelle mais sûrement pas comme telles qu'on les connais. Quoi qu'on les entend pas tous pareilles. Chrétiens, musulmans, temoins de Jehovah, Mormons, scientologues,...chacun à sa version.

Jésus naît, grandit et commença à parcourir Israël (Vous ne vous demandez jamais si Hilter n'a pas voulu se venger par jalousie? Vous voyez l'égocentrisme occidentale et tout ça..ok je me perd là) prêchant la bonne parole..il choisit des apôtres, des hommes pleins de sagesse, l'aidant dans sa tâche de distribuer le message de Dieu, d'inculquer la notion d'amour aux hommes, etc. Sauf que bon comme d'habitude ça a mal tourné. Ah mais je ne vois pas en quoi c'est une surprise, les hommes étaient encore amers de s'être faits jetés dans cet enfer qu'on appelle terre...c'était carrément prévisible cette histoire! Un jour Judas l'a vendu...(bah ouais ce sont toujours ceux en qui tu places ta confiance qui te font la bise en te poignardant dans le dos), on l'a pendu...il a ressuscité et promis de revenir chercher ceux qui auront été bons avec les autres, ceux qui auront su se repentir. Il y a plus de 2000 ans de ça.

En résumé, il s'est barré il y a plus 2000 ans et il n'est toujours pas revenu. Mais rappelez vous que Dieu nous a fait à son image et que son fils unique lui ressemble forcément...si on se fie à ça, laissez-moi vous poser une petite question "Si c'etait vous, vous reviendriez?". Attend le mec on l'a pendu, même pas une petite mort soft genre une balle dans la tête, ou même la chaise électrique, nooon pendu! Et nous on est là, assis attendant qu'il revienne!

Personnellement j'ai une petite théorie. Il est arrivé au ciel, a filé dans sa chambre et claquer la porte très fort en criant à son père "Je te déteste". Depuis ils se sont réconciliés évidemment. Il ne faut pas effrayer les enfants. Tout a été harmonie jusqu'à ce qu'un soir Dieu lui annonce qu'il va devoir retourner sur terre. Il a feint d'être d'accord, a attendu que son père s'endorme et s'est barré en laissant un petit mot


Papa, 

je t'aime mais dû aux recents événements, je me retrouve dans l'obligation de tout quitter. Je refuse catégoriquement de retourner dans cet endroit sordide rempli de gens qui n'ont aucune notion d'amour et du pardon. Par ailleurs je commence à douter de ton amour pour moi, un père est censé protéger son fils. Je me suis fait pendre une fois, pas deux. Surtout que cette fois-ci avec toute cette technologie, ces réseaux sociaux, il m'auraient tué avant même que je n'apprenne à marcher. Merci de ta compréhension. 

Avec tout mon amour,
Jésus

PS: Si tu veux rester en contact, utilises mon whatsapp. 


Voilà. FUGUE.


Conclusion, Jésus a renoncé à nous, et personne ne peut le blâmer.  Et Dieu est bien trop occupé avec le FBI et les hackeurs du paradis afin le localiser pour s' occuper de nous, d'où le chaos indescriptible. Demerdez-vous en somme.




Scandaleusement
Clo



P.S.: Je vais bien ne t'en fais pas. En ce moment même je ne porte pas de culotte, apparemment on communique mieux avec Dieu de cette façon si on en croit certains pasteurs. Je demande la rédemption;)

lundi 31 mars 2014

Et si on testait l'Échangisme?







Quelques années de relation amoureuse harmonieuse, on est heureux tout roule mais comme on est humains forcément stupides et éternels insatisfaits on va trouver que quelque chose cloche. Mais oui hein, les gens heureux tout le temps c'est chiant...comme on dirait en Amérique, dans les films hollywoodiens qui sont nos exemples à tous "perfection is boring"...donc non on ne veut pas être le couple chiant pour qui tout roule. À partir de là on va se créer des problèmes pour créer des étincelles, la passion, bla bla bla etc...

Une fois qu'on aura décidé que pour sûr quelque chose ne roule guère avec notre couple, on aura cet idée ô combien lumineuse...booster notre vie sexuelle. Vous savez si le sexe va tout tout va, en tout cas on s' illusionne comme tel...donc un soir on aura les couilles d'aborder ce sujet tellement sensible...


  • Tu sais que je t'aime ma pichounette... (tu le sens le piège là? Un je t'aime comme ça gratuit, sortant de nul part..tu ne vois pas? Ah bien tu vas voir)
  • Je t'aime aussi mon gros lapin
  • Tu sais tu fais de moi le mec le plus heureux que la terre n'ait jamais porté..
  • Oh mon bébé, tu me fais craquer (toute grosse pigeonne, tu ne soupçonnes toujours rien)
  • Mais ces derniers temps, je trouve qu'on est un peu routiniers...pas toi?
  • À vrai dire oui un peu mais tant qu'on est heureux..et tu es heureux n'est-ce pas loulou?
  • Mais bien sûuuur voyons...
  • Génial, je suis trop contente. Et si on dormait maintenant?
  • Tu dors comme ça? (Bien évidemment après 2ans de relation, tu t'es mis alaise, plus de nuisette sexy, bonjour jogging et grosses chaussettes dans le lit)
  • Oui pourquoi? Tu n'aimes pas?
  • Mais si mais tu vois ce n'est pas très sexy...
  • Hmmm je vois.... 
  • Ne me comprends pas mal, je t'aime comme tu es...c'est juste que des fois nos débuts me manquent, quand tu te faisais sexy pour moi...
  • Hmmm (deuxième hmmm, ça va chauffer)
  • Excuses moi chouchou, je ne voulais pas te vexer.
  • Ça va pas la peine de t'excuser, j'ai compris, je ne te fais plus bander. Connard! (Sortir du lit comme une furie, s'enfermer dans la salle de bain et bouder...pendant un moment).

30 mins plus tard monsieur viendra toquer à la porte, avec des excuses minables mais vous l'aimez, vous ouvrez la porte. Et même comme une grosse connasse vous allez demandé comment vous pouvez arranger les choses

  • Tu sais mon amour, c'est vrai qu'on s'ennuie un peu sexuellement ces derniers temps...peut-être devrions-nous essayer de nouvelles choses
  • Ah moi je suis d'accord, d'ailleurs j'aurais une petite idée (bien sûr que tu en as gros pervers!)
  • Oh dis moi...peut-être que ça va me plaire
  • Je ne suis pas sûr,  je te le dis quand même mais si tu trouves que c'est trop, on ne le fera pas
  • D'accord
  • Tu vois mon collègue Peter, eh bien lui et sa femme ont essayé l'échangisme et apparemment ça les a aidé
  • Putain mais tu es fou ou quoi?
  • Tu vois, je savais que tu n'aimerais pas. Ce n'est pas ton genre
  • Comment ça ce n'est pas mon genre?
  • Oui, toi tu es plutôt le genre classique
  • Je ne suis pas classique, j'aime juste le sexe propre
  • Exactement ce que je disais!
  • Tu sais quoi? Tu vas voir voit comment je suis classique! On va aller à ce club. Et toc! (Manipulée comme une conne et vous n'en avez pas idée.)
  • Tu es sûre? Je veux dire, je suis vraiment heureux comme on est ( bah voyons!)
  • Non j'ai dit on va le faire alors on va le faire, d'ailleurs samedi soir.
  • Ok si c'est ce que tu veux (à la fin tout ça deviendra ton idée)

En y repensant, vous avez les chocottes, vous pensez à cet épisode d'esprit criminel dans lequel les crimes se passaient dans ce genre de club, vous flippez sérieusement mais nous ne pouvez en aucun cas reculer, vous allez montrer à ce petit branleur que vous n'avez rien de coincée! Sûrement pas!


Samedi soir arrivant, vous vous préparez, une partie de vous commence même à s'exciter...après tout on ne sait jamais...puis ça ne doit pas être si mal si autant de gens le font. Vous arrivez sur place, montres dans la corbeille....une pour les femmes, l'autre pour les  hommes...vous parcourez la salle du regard, vous remarquez cet homme mystérieux, vous vous mettez à rêver que vous tombez sur lui et que vous passez une merveilleuse nuit...tout en faisant plaisir à votre mec en plus...qui de son côté est en train de rêvasser à propos de la blonde pulpeuse posée quelque part dans le coin avec sa cigarette en bouche (en y regardant de plus près elle a même l'air de la sucer cette cig!)...vous voyez votre mec avec un sourire béant en la regardant...vous avez envie de l'étrangler mais heey souvenez-vous, vous êtes une femme cool, sexuellement ouverte...vous faites donc aussi un sourire figé à ce bogosse remarqué en entrant.

La soirée avance, le moment du tirage au sort arrive, ni vous ni votre mec tombent sur les personnes voulues mais il est trop tard pour reculer, vous vous souriez mutuellement comme pour vous encourager...genre "mon amour fais toi bien baiser hein"

Sauf qu'une fois dans la chambre, l'inconnu que vous avez gagné au tirage au sort commence à vous peloter, c'est dégoûtant, vous essayez d'ignorer le malaise qui monte en vous...mais rien n'y fait, vous n'y arrivez pas. Dans ce cas precis, prétendons que ce mec est un gentelman que donc il vous laisse seule (encore que si vous regardez esprit criminel, vous savez que vous pourriez tout aussi bien finir dans un fleuve quelque part ou enterrée dans un jardin).  Une fois seule, vous vous dites que vous n'allez pas raconter ça à votre mec. Hors de question de vous avouez vaincue. Alors vous attendez gentiment qu'il finisse ces petites affaires. Vous êtes forte, une forte qui fulmine à l'intérieur certes, mais forte quand même. 


2 heures plus tard, vous êtes énervée, ce salopard reste 2h avec cette salope alors qu'avec vous, les câlins c'est 30mins maximum, les soirs de grandes occasions! Putain vous allez le tuer!


Il finit enfin par revenir, il vous retrouve au bar en pensant que comme lui vous avez pris votre pied.

  • Coucou chérie, alors c'était comment?
  • Toi d'abord.
  • Ah mon amour, c'était génial! On devrait faire ça plus souvent d'ailleurs quand on arrivera à la maison je te montrerai à quel point j'aime ton ouverture d'esprit
  • Hmmm....
  • Et alors toi, racontes un peu
  • Bof je n'ai pas pu aller jusqu'au bout
  • Mais pourquoi?
  • Je ne sais pas (Peut-être parce que moi je t'aime vraiment espère d'enfoiré!  )
  • Peut-être que ça ira mieux la prochaine fois
  • Parce qu'il y aura une prochaine fois? Tu sais que tu es un connard fini toi!
  • Mais je croyais que tu étais d'accord avec tout ça! 
  • Ça, c'était avant que je ne me rende compte que tu pouvais te taper une pute!
  • Mais ce n'était pas une pute!
  • Et comment tu appelles ça toi une femme qui couche avec des hommes différents chaque semaine?
  • Une femme qui s'amuse?
  • Tu sais quoi, vas te faire foutre enfoiré!  Je prends la voiture et pas la peine de rentrer cette nuit!
  • Mais bébé, où veux-tu que j'aille à cette heure-ci!?
  • Eh bien, je ne sais pas moi, demandes à ta salope, peut-être qu'elle et son mari veulent continuer la fête chez eux!


Voilà. Vous tournez les talons, vous êtes dans une colère noire. Ce salopard a osé vous tromper. Vous, la supposée femme de sa vie, la future mère de ses enfants!! Il va voir de quoi vous êtes capable...il va vous le payer cash c'est sûr! 



To be continous.




Vous n'aviez pas de problèmes.  Vous en avez trouvé. C'est super la vie, maintenant vous êtes aussi un couple à problèmes. Bienvenus.




Scandaleusement, 
Clo



P.S: tout ceci n'est que pure fiction pour tous ceux qui penseraient déjà à me demander des adresses...quoi que, comme on dit "ça dépend combien tu paies";)

vendredi 28 février 2014

What-Is- App?




Whatsapp?


Whatsapp,  vous savez cette magnifique invention qui nous facilite la vie au quotidien,  nous permet de communiquer avec nos proches (ou pas)..gratuit partout dans le monde, etc...géniale en somme. C'est rare de s'en plaindre et même quand on le fait, c'est un peu comme pester contre ton meilleur ami, deux minutes plus tard tu ris aux éclats avec lui.


Bref géniale, jusqu'à ce que par une belle nuit d'été, tu reçois un message de ton mec, ta meilleure amie, ton père (ouais certains d'entre nous poussent le vice jusqu'à rajouter leurs parents, une erreur monumentale mais ça c'est une autre histoire!), ta femme, le mec qui te drague mais dont tu t'en congnes royalement, n'importe qui en somme...donc le sms


"Pourquoi refuses-tu de répondre à mes sms/messages ou prendre mes appels alors que je te vois connecté sur whatsapp?"


Voilà cette petite phrase! Moi je vous dis que c'est comme ça que la troisième guerre mondiale commencera. Par Obama envoya un message à Poutine, Poutine ne réponda pas, va jusqu'à le bloquer vu que l'autre le soule grave...puis Obama demandera à Hollande si lui voit Poutine online et c'est là que ça partira en couilles, on devra expliquer à nos petits enfants que la troisième guerre mondiale était juste une histoire de message ignoré...hein? je me perd!


Revenons à nos cochons, donc tu vas chercher quoi répondre, explications, etc. Comme si plus on se pense libre de nos mouvements, nos communications,  plus on est prisonniers de notre propre liberté...par là j'entend, tu paies cher ton smartphone, la moitié d'un salaire, tu paies ton opérateur seul, tu choisis tes applications, tu rajoutes le monde, ensuite voilà que non seulement on s'inscrute dans ta vie, dans ton lit, au toilettes, au restaurant,  au bar...voilà qu'en plus certains voudraient t'obliger à parler, et quand et comment! Ta liberté se finit où commence celle des autres, paraît-il. Ce qui résume très bien les choses, on s'en fout de ta liberté voilà.


Donc tu vas gentiment répondre,  en mentant donc vu que si tu étais connecté tu voyais très bien les messages en questions ou même les appels mais tu étais dans un conversation d'une importante capitale. Ouais ouais, tu parlais avec ton dernier crush, en couple, marié ou pas, tu auras un crush (un flirt u know) whatsapp est un monde à part, un pays sans frontières, une démocratie sans lois...tu diras lâche que tu es "désolé,  je parlais avec un collègue, un dossier important à finir" (C'est fou comment on bosse trop depuis l'invention des messageries instantanées)...ou tu ne répondras même pas si tu veux que l'enqiquineur en question te fiche la paix une fois pour toutes...


Attendez que Zuckerberg ait la lumineuse idée de rajouter une option "online talking to...machin chose" Ça va être super! Les mecs, vous allez nous voir débouler quand vous êtes à la toilette criant à pleins poumons "C'est qui celle salope de Marie-Hélène avec qui tu es en train de parler!? Elle a un prénom de pute en plus!" Big Bro is watching les gens! On engagera des hackers qui nous imprimeront toutes vos conversations qu'on remettra à nos avocats lors du prochain divorce et on vous ruinera. Bah ouais il y aura divorce, séparation...vu que vous avez tous les deux un (e) amant/maîtresse s'appelant Iphone, Samsung, HTC, et j'en passe des sexy, des meilleurs!


En somme Whatsapp c'est génial. Sauf quand tu te sens épié,  surveillé...que les gens s' incrustent en disant "tu parles à qui?". Comment tu parles à qui? Tu as juste envie de répondre "Plus à toi pour sûr!". S'il y a un endroit où les gens n'ont pas une notion de honte, c'est bien celui-là. Les mecs déboulant de nulle part demandant des photos de toi au lit, un endroit où les gens dont tu ne connais que depuis 2 mins t'appelent chéri/chérie...les gens oublient la honte, la bienséance, dès le moment où ils téléchargent l'application.


Whatsapp était une invention magnifique à part qu'on nous la filait à nous, humains, gros lourds devant l'éternel.



Scandaleusement,
Clo




P.S: Ah ouais, vous qui m'ignorez, me bloquez, je vous connais. Je vous laisse juste parce que je suis bien élevée moi! ENfin c'est surtout que je ne trouve pas le moyen de me venger....contre mauvaise forture, bon coeur quoi;)


vendredi 21 février 2014

Masturbation Féminine



On est vendredi, on se lâche. Oui, vendredi on peut parler de sexe en toute quiétude.  Ce soir vous pourrez tous vous défouler,  donc pas d'amertume on est bien d'accord. Puis hey, le vendredi tout est permis...un peu comme chez Arthur..."Ce soir, tout est permis avec Arthur" hello! TF1. Tu sais TF1 cette chaîne ô hautement intellectuelle avec des émissions telle que confessions intimes, secret story,...Et tout...comment tu ne regardes pas TF1?...ne me dis surtout pas qu'à la place tu mates des chaînes pseudos intellectuelles comme Arte, France 5...quoi tu n'as pas la télé? Tu es contre tout ce capitalisme dégoulinant...là je ne peux rien pour toi...je ne soigne pas l'altermondialisme.


Bref on va parler de sexe, un de mes sujets préférés de tous les temps...(oui je sais que que je vas me fare déshériter mais je n'y peux rien la nymphomanie est incurable;). Plus exactement de la sexualité féminine. Précisément de la masturbation au féminin. Je sais les gars vous êtes choqués de ne pas être les seuls à vous enfermer dans la salle de bain pour vous faire du bien et pousser des cris de bêtes sans aucune raison apparente. Mais si nous aussi on se fait du bien, on se caresse, on se doige, on s'explore. Dans notre monde de bisounours, de Barbie et Ken, etc...on pense tout de même au sexe. Et beaucoup,  contrairement à la croyance générale.


La masturbation au feminin, en 2014, à l'heure où on se vante d'avoir des vies sexuelles comblées où tout le monde te jure d'avoir tout essayé et avec plein de gens...à l'heure où les sextoys se vendent à tout coin de rue...du moins au coin de ma rue, je ne sais pas pour vous...mais dans le cas contraire vous ratez quelque chose...à l'heure où en toute simplicité tes copines t'offrent un vibromasseur ou un petit canard rose pour ton anniversaire...se fiant à tout ça, on se dirait qu'être une femme et avouer se faire du bien soi-même ne devrait choquer personne...


Mais force de constater que c'est loin d'être aussi simple,  que beaucoup d'hommes ne supporteraient pas que leurs femmes se masturbent, que la société te lance un regard de travers quand tu en parles tout haut....si quelqu'un te demande si ça t'arrive...tu mens honteusement que non...ou tu sors un tout petit oui avec le regard fouillant comme si tu avouais un crime de guerre. Mais au fond c'est ton corps, tu es libre d'en faire ce que tu veux...alors si tu as envie d'y enfoncer tes doigts, un concombre, une carotte ou d'autres machins vibrants, c'est ton droit.


Quand j'ai pensé à écrire sur le sujet, j'ai posé la question à quelques potes (hommes) pour avoir leur avis . Entre 25 et 35 ans pour la plupart, au premier abord tout le monde disait ne pas avoir de problème avec ça, qu'ils trouvent même sexy et excitant une femme qui assume sa sexualité. Sauf que plus on discutait plus je me rendais compte que leurs réponses étaient très nuancées. Pour la majorité,  déjà cette femme ne devait en aucun cas être la leur, comme si avoir une femme qui se masturbe pourrait diminuer quelque chose de leur virilité. En plus pour la plupart, c'est très bien si une femme fait ça mais ça ne devrait être un sujet ouvert à la discussion. Genre "branles toi et tais toi". Mais au nom de quoi? Je veux dire, quand un mec se branle on trouve ça normal, on applaudit, on sort des magazines, des pornos pour l'y aider même...alors pourquoi la femme n'aurait pas droit au mêmes faveurs?


Mais je vais vous dire un truc, oui moi la Madame je ne ferme jamais ma gueule...je vais vous dire, la masturbation c'est très bien, c'est Sain, c'est sexy, ça libère des tensions autant au masculin qu'au feminin...et surtout ça nous permet de nous découvrir sexuellement. Et plus tu te connais, au mieux ta vie sexuelle sera épanouie. Et du coup tout le monde y gagne non? Puis oui, on a aussi le droit de vouloir être épanouie sexuellement. Personne ne devrait trouver à y redire.


Conclusion, tous ensemble masturbons-nous! Enfin chacun chez soi hein, n'allez pas comprendre partouse générale;)



Scandaleusement,
Clo



P.S: ah les enfants, n'essayez pas les carottes si vous habitez loin des urgences...conseil d'ami!







mardi 11 février 2014

He is your Boyfriend not your Bank




En 2014, entendre une femme dire "Moi je n'épouserais (aimerais) jamais un mec qui n'a pas d'argent", pour ma part ça me laisse ascétique et quelque peu décontenancée. Je veux dire hey je voudrais bien aussi épouser (enfin épouser est un bien grand mot) un prince Qatarien, voyager autour du monde, faire du shopping à gogo, avoir des diamants par milliers...ne vous méprenez pas sur le sens de mes propos donc. Je ne suis pas fan des mecs fauchés. Oh ça va, pas la peine de vous offusquer, ce n'est pas écrit mère Theresa ici! Je voudrais aussi un mec riche, voir très riche. Vivre d'amour et d'eau fraîche, ce sont des foutaises qu'on raconte aux pauvres pour qu'ils ne se rebellent pas. (Nasser si tu m'entends;)

Bref, personne n'irait cracher sur un (e) partenaire riche à millions mais de là à dire que non au grand jamais on ne l'aimerait sans la tune, ça me laisse dubitative sur le sens de l'amour et des relations amoureuses. Comment savoir si on vous aime pour vous ou juste parce que vous avez une situation confortable (ah moi je n'ai pas ce genre de soucis, je suis pauvre. La chance que j'ai!)? Comment savoir si ce sourire que votre bien aimé/futur partenaire pour la vie vous adresse tous les matins vous est adressé à vous ou à votre portefeuille hein?

Évidemment ceci ne concerne pas que les femmes, il y a aussi des hommes matérialistes qu'on se le dise. Ceux qui n'épousent qu'une femme qui vient d'une famille aisée, qui épousent (sortent) avec un nom plus qu'avec une personne. Mais les femmes on a eu fâcheuse tendance à être plus obsédées par ce que le mec possède. S'il a une maison, une belle voiture, un statut social, un bon job...ok je ne vous dis pas qu'on doit accepter le clochard du coin (quoi que l'amour est partout)...mais en même temps, une fois que le mirage aura passé, que vous vous retrouvrez à vous lancer vos smartphones à la gueule, lui vous disant "je sais très bien pourquoi tu m'as choisi, ne fais pas ta mijaurée!" Là, vos diamants aussi nombreux soit-ils ne vous rendront pas votre dignité ou ne vous réchauffront pas la nuit non. Vous pleurerez sur des billets certain, mais vous pleurerez quand même. Peut-être encore plus que les autres en pensant à ce charmant jeune homme que vous avez jetté comme une merde sous prétexte qu'il n'était qu'assistant, chauffeur ou je ne sais quoi d'autre que vous avez estimé indigne de vous. Le summum, on veut des hommes riches à million alors que nous même parfois on est même pas fichues de nous trouver un emploi. Normalement on appelerait ça de la prostitution moderne, mais chut c'est tabou, disons qu'on est débrouillarde.

Maintenant disons qu'on se trouve cet homme riche, qu'on ne fout rien de nos journées,  le bonheur quoi. Voilà qu'on veut encore qu'il nous respecte, nous traite comme son égal! Huh? Il va falloir être cohérente à un moment donné, le mieux il faudrait qu'il vous traite comme sa voiture vu qu'il vous a acheté et vous entretiens. Donc quitte à choisir un richard, choisissez un qui prend bien soin de sa voiture, puisque ce sera elle votre égale dans la maison;). Ne dramatisons pas okay mais comment réclamer l'indépendance et l'égalité et continuer à nous conduire comme si nos hommes avaient l'obligation de nous entretenir?

Prenons l'exemple de la saint-valentin, la moitié des femmes que je connais, je te l'accorde pas beaucoup, s'attendent à ce que leur mec les amènent dans restaurant chic, leur achète un bon cadeau de préférence en diamant, des chocolats, des fleurs...mais pourquoi? Juste au nom de la galanterie ou parce que l'amour se mesure en cadeaux?...on a réclamé l'égalité, on continue de la réclamer d'ailleurs, on s'offusque même quand un homme gagne plus que nous en faisant le même boulot ou qu'il ose ne fut ce qu'un peu essayer de nous rappeler qu'on a besoin de lui...dans ce cas pourquoi, ne serait-ce pas le mec qui s'assiérait tranquillement en attendant que vous l'ameniez au resto et lui offriez un bon cadeau? Les mecs ne me comprenez pas mal, ne prenez ça comme un encouragement à devenir radin nooon! Je veux juste dire qu'il n'y a pas de raison qu'il n'y ait qu'un qui trinque! Imaginez un mec en train de faire une crise à sa copine parce qu'elle a osé oublier la sacro saint-valentin...qu'il boude, refuse de faire l'amour, etc...vous visualisez? Moi non. Je lui rirais au nez pour sûr!


Conclusion,  il n'y a rien de mal à ce qu'un homme prenne soin de sa femme/copine, sa famille, bien sûr que non. C'est ailleurs très beau, très romantique, très machin, tout ce que vous voulez. Mais allô le mec n'est pas une mastercard/visa/americanexpress/etc sur pattes et si c'est tout ce que vous voyez en lui, vous allez échouer. Si vous êtes décidée à que votre homme ne soit que votre fournisseur de biens et services, ne lui demandez pas en plus de vous aimer et vous chérir. Bah ouais si votre relation est un business, il n'y a pas de place pour les sentiments. Les affaires et les sentiments ne font pas bon ménage. Ce n'est pas moi qui l'ais dit c'est Oprah ou Bill Gates ou je ne sais qui, bref on s'en fout. L'important, éclaircissez vos désirs avant de foncer dans cet entreprise.





Scandaleusement,
Clo


P.S: Sinon, si vous êtes un beau jeune homme, riche, charmant et aimant, n'hésitez pas à me contacter, j'ai un business en vous proposer.
,

samedi 8 février 2014

Et Si?

Serais-tu moins fasciné si je n'étais qu'ordinaire
Serais-tu moins excité si je n'étais que simple
Serais-tu moins inspiré si je n'étais que faible
Serais-tu moins intéressé si je n'étais que maniable
Serais-tu moins intrigué si je n'étais que transparente

M'accepterais-tu si je t'admettais mes défauts
Me rassurerais-tu si je te confessais mes peurs
Me soutiendrais-tu si je te confiais mes angoisses
Me consolerais-tu si je t'avouais mes malheurs
M'aimerais-tu si je te disais mon amour

Et si on avait que ce moment
Le passerais-tu avec moi
Et si tu ne pouvais garder qu'un souvenir
Serait-ce celui de nous deux
Et si tu n'avais droit qu'à un voeu
Souhaiterais-tu d'être avec moi

Et si l'amour n'était qu'illusion
Préférerais-tu la nôtre à la réalité
Et si la vie n'était qu'un rêve
Voudrais-tu vivre dans le nôtre
Et si le temps n'était qu'un mythe
Vénérerais-tu le mien

Serais-tu moins rancunier si je m'excusais
Serais-tu plus indulgent si je t'expliquais
Serais-tu moins dur si je te prouvais
Serais-tu plus présent si je te laissais
Serais-tu moins amer si je t'appartenais
Serais-tu plus fier si je te défiais

Et si nos habitudes étaient plus beaux que nos aventures
Et si nos défauts étaient plus précieux que nos qualités
Et si nos imperfections nous rendaient meilleurs
Et si nos différends nous rendaient plus forts
Et si nos incertitudes nous valaient nos inoubliables
Et si nos impulsions nous valaient nos estimables

Et si tu étais mon nécessité
Et si j'étais ta destinée


jeudi 6 février 2014

Emménager Ensemble!



Et si on emménageait ensemble?

Une phrase lancée comme ça joyeusement autour d'un bon dîner,  ce qui implique un bon burger et une bonne bouteille de pinot rosé dans mon cas...ça peut être tout aussi bien du caviar, du canard, ou même des brochettes de chèvre...vous savez les goûts et les couleurs. Bref c'était juste pour planter le décor. Donc un bon dîner,  de l'alcool, des sentiments dégoulinants...et te voilà parti (e) pour des années de misère. Ok j'exagère mais à peine. À un moment de la soirée, vous décidez donc que vous êtes trop bien ensemble, que pour profiter de cet amour ô hautement unique et précieux,  vous n'avez d'autre solution que d'aménager ensemble. Ô que d'innocence, que de naïveté de croire que c'est la meilleure décision de votre vie, que vous n'avez jamais été aussi heureux qu'à ce moment précis. Des "oh mon amour, oh mon coeur....tu es la 8ème merveille du monde..." fusent de tous les côtés. Oui vous, à deux, vous avez découvert le secret du bonheur...dire que les gens disent que c'est compliqué l'amour, ils n'y connaissent rien les pauvres! Vous, vous savez. Le saint-graal, vs avez trouvé.

Une fois dans la décision prise, il y a bien sûr quelques étapes à passer.

La première étant de trouver où vivre.

Soit vous êtes tous les deux encore chez vos parents, dans ce cas il faut partir pour la grande aventure à deux, personne de vous n'a encore jamais vécu seul, que d'aventures. Émerveillés par toute cette nouvelle expérience, vous parcourez les petites annonces avec excitation, l'enthousiasme est votre moteur. Vous voyez dans un grand et bon loft, bien éclairés, 100 mètres carrés minimum, une terrasse plein sud. Ah vous rêvez...du grand lit, de la grande cuisine...jusqu'à ce que la réalité du marché immobilier vous frappe, que vous réalisez que vous allez vivre dans 40 mètres carrés à deux, dans un quartier mal famé, que le dealer du quartier sera votre voisin du palier... oh horreur...mais vous gardez le sourire, vous allez en faire un nid douillet, vous êtes amoureux que diable! Et l'amour ça résout tous les problèmes. Sauf que non, au bout de 3 mois vous n'en pouvez plus de tuer les cafards à deux tous les soirs...vous êtes épuisés par les heures de transport, tellement vous êtes loin du centre ville, vous commencez à vous blâmer mutuellement de cette situation cruelle...vous n'arrivez pas à croire que ce connard/cette connasse vous ait convaincu de quitter la chambre confortable chez maman avec frigo rempli pour vivre dans ce taudis! Vraiment vous deviez être défoncé!....un an plus tard, sois vous vous accrochez, soit vous retournez chez maman...ou vous restez à ne pensant qu'à être partout sauf là....

Soit, vous avez chacun un appart trop petit alors il faut trouver plus grand. Allelua, vous allez enfin partager vos plateaux télé avec votre bien aimé,  les grasses matinées à deux, les brunchs au lit le dimanche, le nirvana quoi! Vous commencez bien sûr à chercher ce nid d'amour où vous allez enfin pouvoir tout mélanger de vos slips, à votre vaisselle en passant par vos livres...au début c'est merveilleux,  cette perpective d'une vie ensemble, tu penses...vous allez même enfin pouvoir faire caca pendant que l'autre est présent,  le pied je vous dis! Sauf que bon chacun veut rester dans son quartir, avec son épicier, son lavoir, sa petite librairie, son bistro préféré...vous avez bon clamer haut et faut fort que vous êtes jeunes et flexibles, vous voilà chacun accroché à ses petits habitudes, exactement comme de petits vieux...si vous êtes motivés,  vous finirez par trouver un compris, un quartier entre les deux...mais vous ne serez pas au bout de vos peines....il faudra savoir qui apporte quoi, qui renonce à quoi, les 60 paires de chaussures de Madame, les 100 de jeux vidéos de monsieur...le plus grand moment aura eu lieu chez Ikea pour choisir votre nouveau canapé,  celui qui definira votre identité en tant que couple...tu n'as quand même pas cru que ce qui vous définissait le plus était l'amour que vous avez l'un pour l'autre si?...

Soit y en a un des deux qui a un grand un bel appartement où l'autre va devoir aménager. Là mes amis, c'est le cas le plus épineux de tous. En principe, ton amoureux (se) qui vient vivre chez toi, c'est merveilleux, tu vas lui céder la moitié de ta garde robe, de ta salle de bain, lui faire de la place au salon pour ses cds, dvds, vinyles, son gros fauteuil jaune poussin...tu es ravi...en théorie,  tu lui files les clefs, files au boulot, tu rentres en sautillant, à l'idée de retrouver l'autre chez toi. Tu es même passé chez le traiteur! Que de la joie! Le premier jour tu es même émerveillé par ce bordel qu'il (elle) fout toi! Oh mon Dieu que c'est gai autant de vie dans ton appartement...doucement la moitié de tes affaires atteries dans la cave, le garage...tes programmes télé sont chamboulés...mais tu gardes le sourire, tout ceci n'est pas grand chose comparé au bonheur d'être à deux non? Jusqu'au jour où il critique ta façon de bouffer au lit et que tu lui sors que bordel c'est ton lit (ouais fini les tout ce qui est à moi est à toi..)...le principe de cet arrangement devrait plutôt être "Fais comme chez toi, mais n'oublies surtout pas qu'ici c'est chez moi!"....



Etc....

Et là je vous épargne, la journée chez ikea, la découverte des sachets de thé laissés partout dans la maison, le fait que l'autre va à la toitelette la porte ouverte, les miettes de pain dans le lit, les poils dans la baignoire, le dentifrice ouvert, les pots de confiture de mayonnaise ouverts dans le frigo, les chaussures qui traînent dans l'entrée, le fait qu'en fait votre amoureuse n'est pas si bonnasse au réveil, que l'haleine mentos de d'habitude n'est pas en fait naturel, etc...... De la joix, de l'amour en somme.

Les bonheurs de la cohabitation sont illimités. Sachez juste de savoir quel degré de bonheur vous êtes prêt à supporter/surmonter avant de sauter le pas:)



Scandaleusement,
Clo


P.S.: L'amour le vrai surmonte tout, même le fait de péter dans le lit...enfin il paraît:)

mercredi 29 janvier 2014

On Emmerde le Système!?

On emmerde le système ou le système nous emmerde?

On l'mmerde parce qu'il ne tient pas compte de nous
On l'mmerde car il est capitaliste
On l'emmerde car il est socialiste
On l'mmerde car il est parfois totalitaire
On l'emmerde car il est quelques fois communiste

On l'emmerde car les les taxes
On l'mmerde car la politique
On l'mmerde car la loi
On l'mmerde car les restrictions
On l'mmerde car les règles...

But waiiit...

Peut-on vraiment emmerder le système?

Emmerder le système et vouloir le confort
Emmerder le système et vouloir une bonne éducation pour nos enfants
Emmerder le système et vouloir une assurance maladie
Emmerder le système et vouloir la sécurité
Emmerder le système et vouloir la richesse


Ne pas vouloir de banquier mais vouloir l'argent
Ne pas vouloir de compagnie aérienne mais vouloir voyager
Ne pas vouloir d'impôts mais vouloir une ville propre
Ne pas vouloir de loi mais vouloir la sécurité
Ne pas vouloir de règles mais vouloir des limites
Ne pas vouloir de guerre mais vouloir des armes


On proteste contre le capitalisme via nos smartphones
On signe des pétitions contre la société de profit via nos tablettes
On s'élève contre la maltraitance envers les animaux dans nos vestes en cuir
On s'indigne de la pollution confinés dans nos grosses voitures
On s'offusque du comportent indécent de nos politiciens durant nos nuits de débauche

Et si le système était la conséquence de nos choix?
Et si le système était le reflet de qui on est devenus?
Et si système était à l'image de ce qu'on en fait?
Et si le système était la vérité de nos mensonges?
Et si le système c'était tout simplement NOUS?


Emmerdons-nous le système ou nous emmerde-t-il?



Clo

mardi 28 janvier 2014

Black is Beautiful




Il y a quelques jours, je lisais un article qui m'a extrêmement choqué. L'article parle d'une popstar nigérienne qui a mis au point une gamme de produits pour s'éclaircir la peau (http://t.co/4H94uXpRrM)....tu me diras il n'y a rien de choquant, ces produits existent depuis la nuit des temps, mais plus je lisais plus j'avais des sueurs froides, peut-être dûes au 77% de la population féminine de ce pays qui souhaite avoir une peau plus claire...ou alors dû à la honte, au dégoût, à la colère que je ressentais.

Soyons clairs, je sais que la beauté est subjective et tout ça et que bien évidemment chacun la perçoit à sa manière. Je ne suis personne pour remettre ça en cause, mais d'où vient cette idée qu'on doit être d'une telle couleur pour être belle? Serait-ce encore les conséquences indirectes de la colonisation ou encore que les magazines qu'on lit, les séries (films) qu'on regarde  la beauté y est souvent représenté blanche?

Suite à ça j'ai aussi reçue la photo qui illustre cet article, alors selon vous, ces femmes sont noires ou blanches? Come On, dont be shy! Commencez par la couleur de leur peau, jusqu'à leur cheveux, alors? Je veux dire, où sont passées les vraies femmes noires qui se tiennent fièrement avec leur peau ébène? Loin de moi l'idée de dénigrer qui que ce soit, mais à un certain point, on doit être objectif! Je veux dire que certaines se clament représentatives de la communauté noire que ce soit aux États-Unis,  en Europe ou même dans monde...alors quel en est le but si vous ne ressemblez à un aucun point à une femme noire?

Bien sûr parfois, je tombeaussi  dans la facilité, je succombe pour certains produits qui sont censés soit disant améliorer ma beauté, comme les defrisants pour cheveux, qui au final ne me facilitent pas vraiment la vie en fait, entre le prix des produits, celui du coiffeur et le temps que j'y passe, je perd plus que je ne gagne. Mais je continue car je suis faible mais il n'y a rien que je souhaite plus que de pouvoir garder mes cheveux naturels et en être fière...alors quand je vois certaines renoncer à toute possibilité d'un jour pouvoir être totalement elles-même, ça me laisse triste et dubitative.

Je vais me faire l'avocat du diable et vous dire que la plupart de mes copines blanches m'envient ma peau noire. Et je vous dis ça en toute honnêteté,  la plupart souhaiteraient avoir une peau si facile, point de crème solaire, rarement d'anti-rides mais jamais je n'en ai vue une chercher une solution pour se noircir...pourquoi? Parce que malgré les imperfections elles sont fières de leurs origines,  de qui elles sont, elles s'assument!

Vous m'entendez? Elle s'assument! Alors si on assumait? On est belle, noires. On devrait être fières! Est-on parfaites? Jamais! Mais qui veut de la perfection? Personne à part les gens qui ont peur de la vie, qui ont peur de vraies émotions, les imperfections rendent la vie plus belle, la vie plus excitante.

Conclusion, quel avenir voulons-nous pour nos filles, nos arrières petites filles, etc...voulons-nous qu'elles se tiennent débout et fières ou voulons-nous leur transmettre nos insécurités sur qui on est? Notre couleur fait partie de nous, l'Afrique noire existera si seulement on se bat pour notre identité, pour nos convictions. Et le pilier d'une société, c'est la MÈRE. Alors soyez noires, belles et fières.


Scandaleusement,
Clo


P.S: Je ne tiens à juger personne qu'on se comprenne bien, Juste de vous dire que noire, blanche, jaune, métisse,  vous êtes belle. La beauté est souvent subjective,  alors à vous d'imposer la vôtre.

lundi 20 janvier 2014

Acheter une Capote





Acheter une capote, vous savez ce petit sachet qui est censé nous proteger d'avoir plein de mômes qu'on ne peut élever, d'attraper le sida et d'autres maladies sexuellement transmissibles que si vous êtes sexuellement actif, vous devriez connaître. J'ai bien dit connaître et non expérimenter,  épargnez-nous ces conneries, on est au 21ème siècle que diable! Donc mettez le sachet, et les blagues du genre "mangez un bonbon avec le sachet n'est pas agréable" bla bla bla...à moins que vos bonbons vous file la syphilis,  le chlamydia ou d'autres conneries de ce genre...sinon aucun rapport. Donc ce bonbon là,  vous le mangerez couvert, puis c'est tout. Comment ça vous avez confiance en votre partenaire? Mais qui dit ça en 2014?! La confiance est morte et enterrée depuis le siècle dernier, à l'heure actuelle même les fourmis n'ont plus rien à se mettre sous la dent!


Dit comme ça c'est simple, un jeu d'enfants. Tu baises, tu es prudent, tu te protèges. Simple. Sauf que, encore faut-il se procurer la capote. Là je vais vous parler de l'occident parce que bon la plupart du temps, c'est là que j'ai l'occasion d'expérimenter ce genre de situation....oui en vacances, je suis sage comme une image, mais si...je préfère ne même pas m'imaginer si je devais faire l'expérience dans des pays avec des moeurs sexuels moins ouverts....je veux dire en apparence...si vous êtes rwandais par exemple, vous savez ce que je veux dire, et les autres ne vous en faites pas très bientôt,  je vous expliquerai les tabous sexuels de par chez nous...en apparence...parce que bon une fois les lumières éteintes,  c'est une toute autre histoire...enfin on y reviendra. Donc ouais, se procurer la capote ou les capotes, le saint Graal pour s'envoyer en l'air.



  • À la pharmacie. Normalement simple, les pharmaciens sont juste censés te filer les dits capotes et fermer leur gueule c'est juste ça leur job. Sauf que non, une fois sur deux le pharmacien part dans une tirade sur la taille, le goût...ouais il y à la menthe, à la fraise, à la framboise, au melon, à la vanille..ouais des fois que tu aurais faim, que tu te mettes à le manger. Puis bordel, qu'est ce que j'en sais moi de la taille de l'engin du prochain mec avec qui je coucherais ou même avec qui je vais coucher sur le moment. Surtout que bon pour nous les femmes c'est super délicat, tu prends un small, le mec penses que tu le sous-estimes, tu prends un large il pensera que tu es juste une obsédée de la taille et si le pauvre n'est pas si bien bâti, il se sentira mal et là...vous serez mal barré!...un conseil donc, prenez medium et sans goût. Pour les expériences culinaires, allez au restaurant. Et aussi, si c'est une pharmacienne d'un certain âge qui a du mal à se rappeler la dernière fois qu'elle a vu un penis, eh bien elle vous lancera un regard qui vous dira "vous n'êtes qu'un pervers sexuel qui brûlera en enfer"...! Mais tenez bon, soyons fort, votre vie sexuelle en dépend! 

  • Au supermarché. Imagines toi au supermarché pour juste un paquet de préservatifs. Putain que tu as juste l'air d'un putain d'obsédé sexuel. Alors du coup te voilà achetant du lait, du pain, des rouleux à pâtisserie...on s'en fout que tu ne cuisines pas, si c'était possible, dans la foulée  tu achèterais une bible, histoire de bien démontrer qu'en aucun cas, tu ne te dévergondes...tu veux que tout le monde pense que tu vas faire l'amour dans la légalité,  à ta femme, à ton mari, à personne d'autre! Quelle idée! À la caisse, tu noiras la boîte au milieu de tes courses... des fois que tu croiserais ta mère ou ta tante qui habite pourtant à des kms de là...la caissière te lancera un regard tout suspicieux ou tout excité selon...qui te mettra super mal à l'aise, tu ramasseras tes courses comme un voleur et tu t'enfuiras à toute vitesse de ce supermarché dans lequel tu t'es souillé! 

  • Au distributeur. Déjà,  tu remarqueras que personne, je dis bien personne n'ose affronter les distributeurs de capotes en pleine journée, NOPE. On attend la nuit. De préférence, en plein milieu de la nuit, parce que souvent c'est le dernier recours...alors bon quand tu es devant un distributeur à cette heure là bizarrement tu as honte...vas savoir pourquoi...à priori tu devrais être fier pourtant, non seulement tu vas aller direct au 7ème ciel (ou pas) en plus malgré l'heure avancée tu as pensé à te protéger...alors tu devrais parader! Parader ouiii, genre "je vais baiser, en plus moi je me protège connard!" Mais non à la place tu rases les murs, pire qu'un junkie qui va chercher sa dose! Dès que quelqu'un s'approche, tu fais semblant de tout faire mis à part ce que tu fais vraiment...répondre au téléphone, chercher un distributeur de billets, peu importe, tant qu'on ne remarque pas que tu n'es qu'un gros pervers ou une grosse nymphomane!...Tu pourrais y passer bien 30 mins essayant de camoufler cet acte de grande honte.

  • Etc. Dans etc, tu trouveras toquer chez ton voisin à la hâte, désespéré...te pointer à la clinique gratuite, chez l'infirmière de la fac...peu importe où, tu le feras avec un regard fouillant, pas bien posé sur tes pieds...tu as quelque chose à cacher...oui un gros secret, TU VAS AVOIR DU SEXE PROTÉGÉ. 


Conclusion, la capote on en parle, on est conscient qu'on doit l'utiliser, encore faut-il qu'on arrive à être aussi ouvert à ce propos de comment se la procurer. Qu'on assume que oui merde on va baiser comme des lapins toute la nuit, qu'on compte bien se protéger et qu'accessoirement on veut que ça sente la vanille ou même la noix de coco (ouais exotisme mon cher!)!


Scandaleusement, 
Clo




PS: Astuce. On peut aussi se les faire livrer par la poste, en grande quantité. Pour éviter les surprises. Non ce n'est pas ce que je fais;)

lundi 13 janvier 2014

Party Inside


Le monde peut bien s'ecrouler
je n'ai mes yeux que pour tes yeux
On dit que les plus belles fêtes sont celles qui ont lieu a l'interieur de nous
La nôtre est une magnifique et indescriptible fête
Chaotique et inoubliable
De celles qu'on se rappelle toute notre vie
De celles dont on raconte à ses petits enfants.
La lune est belle
La nuit est magnifique
Le soleil est étincelant
je réalisé enfin que les oiseaux chantent chaque matin

Émerveillée par tes défauts
Conquise par tes qualités
Stupidement je veux te promettre l'éternité
Indéniablement je veux vivre l'instant
Les raisons pour te fuir sont incalculables
La seule pour rester est mon sourire
Ce sourire que tu poses sur mes lèvres
Je ne t'aime pas pour ce que tu es
Je t'aime pour ce que tu n'es pas

Fascinée par ce magnetisme entre nous
Ni de l'érotisme ni de la pornagraphie
Juste la sincérité d'une alchimie, d'un désir
Juste une pulsion forte, irrésistible
Une attirance profonde
De celle qui nous fait tout faire, tout accepter
De celle qui nous pousse à partir
Abandonner le confort pour l'inconnu
De celle qui nous tient prisonniers
Prisonniers d'une envie


Rêver d'un jour être avec toi
Comme rêver d'une deuxième naissance
Le monde a bon me prévenir que le bonheur amoureux est vain
Je veux croire qu'on est l'exeption à la règle
J'ai longtemps cherché la perfection
Avec toi j'ai trouvé la vérité


La vérité est qu'on ne s'est pas choisi
La vérité est qu'on était condamnés a se trouver
On s'est retenu de tomber amoureux
On est tombé dans une prison de plaisir
T'aimer c'est prendre un risque sur la vie
Tu n'es ni rassurant,  ni confortable
Tu n'es qu'angoisses et instabilité


Mais
Tu es toi
Je suis moi
On est nous



Clo



mercredi 8 janvier 2014

What The Fuck?





Femme libre...femme indépendante? Depuis des siècles, les femmes se battent pour avoir leur mot à dire, pour avoir le droit de voter, le droit de devenir mère ou non. Jusqu'à l'heure actuelle, dans certains pays, elles se battent encore pour avoir le droit de juste aller à l'école, de travailler, de conduire...mais il est évident qu'un autre énième article à ce propos tu t'en cognes cher lecteur, aussi important soit le sujet...

L'autre jour, j'ai entendu que les mini jupes étaient désormais interdites dans un certain pays que je ne nommerai pas ici pour soucis d'anonymat...mais si tu veux des indices, c'est un pays non loin du Rwanda, anglophone et qui a un président élu à vie;)...Bref, une question me turlupine suite à ça "Mais what the fuuuck?"...oui je suis du genre américiiiiicaaan une fois énervée...donc putain bordel de merde wtf? Excusez my french...je me dis que ces politiciens manquent cruellement d'imagination ou de boulot, je ne sais point...mais de là à dire que la taille de jupe est un problème de société, d'une importance telle qu'on en discute au parlement, j'ai comme qui dirait un doute. Puis merde qu'ils s'occupent plutôt de la famine, de chômage, etc!

Oui Clo, tu l’as dit…What the fuuuck? Mais dis-moi y a-t-il des femmes dans le dit “parlement”? Et sont-elles congédiées les jours où les assemblées pareilles ont eu lieu? Rien ne m’étonne quand on en vient à l’Afrique (autant je suis fière d'être africaine autant la démocratie et la liberté chacun l'interprète souvent à sa manière)…tiens, prenons par exemple le cas du Rwanda. Les statistiques disent que c’est le seul pays au monde où la majorité au parlement soit féminine; mais si tu observes plus attentivement la vie de tous le jours, la femme rwandaise est totalement étouffée malgré beaucoup de progrès. Mais alors qu’est ce qu’elles foutent toutes ces femmes au parlement? En dehors de remplir le quota cela va sans dire. Je me rapelle d’une amie qui ne voulait pas se marier avant la fin de ses études universitaires, surtout avec un fiancé qu'elle aurait elle-même choisi. Ses frères voulant l’en dissuader ont cherché recours chez leur mère. La mère a tout simplement donné sa bénédiction disant que “pour une fille, il n’y a pas de meilleur diplôme qu’un mari”!

Quand on est “en âge de se marier” au Rwanda, (l' âge de se marier d'ailleurs il faudrait qu'on m'explique bordel!), et qu’on ait la chance d’avoir encore une famille, on entendra  des choses sur “l’art de se trouver un mari” des choses telle que: on ne doit pas s’asseoir, discuter ou partager une bière avec des hommes, on ne doit pas rire aux Éclats parmi les hommes et d’autres bla bla bla de ce genre comme si vraiment l'homme était supérieur. L'homme est censé s' amuser pendant que tu fais la bouffe femme, ne cherches pas!

On se croirait encore aux temps biblique!...C’est dans la Bible que les femmes doivent être soumises aux hommes comme l’Eglise est soumise aux Christ mais qui a écrit la Bible encore? Je pourrais parier que c'était un homme! Ensuite on nous dit que nous les femmes, sommes supposées respecter les hommes et que les hommes, eux, ont juste besoin d’aimer leur femmes! Et pourquoi donc les hommes ne respecteraient pas les femmes pour une fois dites moi? Et si la femme décidait un jour d’aimer un homme au lieu de se contenter juste de le “respecter”? Allez  y omprendre quelque chose si vous pouvez! Moi à chaque fois que je pose des questions, on me dit que la Bible n’est pas un roman et que pour mieux la comprendre, faudra voir un Pasteur. Oui moi je veux bien mais les pasteurs sont souvent des hommes, juste comme souvent tout autre fonction de leader dans ce monde.

Mais là n’est pas la question, car côté légal, on pourrait dire que grâce aux combats menés par des femmes depuis des siècles, on a presque atteint la parité dans une grande partie du monde. Pour la plupart d'entre nous ce n’est plus vraimenr pour nos droits les plus fondamentaux que nous nous battons à l'heure actuelle, on a déjà tout ça. On devrait plutot nous battre pour libérer l
es mentalités, en commencant par ceux qui pensent que le féminisme aujourdh’ui signifie qu’on hait les hommes ou qu’on est lesibienne! Mais what the fuuuck?

Bref ne nous perdons pas. Que veut dire femme libre en 2014, à l'heure où certaines pensent que jurer, être impolie, gueuler, vouloir qu'on les appelle des bonshommes, leur dire qu'elles ont des couilles (oui oui ces trucs qui pendent et tout moches, quelle idée!)...les rend plus forte, plus indépendante. Qu'on croit que boire autant de litres de bières que nos pères fait de nous des femmes libres et évoluées? Comment definirions-nous le fait d'être indépendante? Avoir un job, notre propre voiture, avoir la possibilité de divorcer, de voyager...?

Si je devais résumer à me fiant au peu que je sais de la vie, je dirais que pour moi le fait d'être une femme libre se résume en une phrase "avoir le choix". C'est aussi simple que ça.

Tout à fait; être une femme libre c’est pouvoir faire le choix d’être bien dans sa peau sans le devoir de plaire aux autres. Choisir sa vie, son job, ses amours, ses passions...et par avoir le choix, n'entendez pas faire des choix car ça c'est à l'appréciation de chacune, ils peuvent être aussi bons que mauvais.



Scandaleusement
Clo & Gladys



PS: Par exemple, je refuse de manger des pâtes tout dégueu pour être à l'égalité avec mon homme qui ne sait même pas faire un thé au nom du féminisme. Comprendra qui pourra:)

lundi 6 janvier 2014

Génération Schizophrène




On est la génération zapping. Comme on zappe la télé,  on zappe nos amours, on zappe nos boulots, on zappe nos envies, on zappe nos sentiments. Je veux, je ne veux plus...puis peut-être. On voudrait ça puis non...

Hier je rélisais "l'amour dure trois ans" de Frédéric Beigbeder...et plus je lisais plus je flippais qu'il avait raison,...si je résume,  la théorie est basé que le fait que l'amour dure 3 ans...tu auras compris...

Un an de passion, un an de tendresse, un an de lassitude...

Un an de si tu me quittes, je me fous en l'air, un an de si tu me quittes je serais malheureux mais je m'y ferai, un; an de je voudrais avoir les couilles de te quitter...

Après 3ans soit vous faites des gosses pour sauver les apparences (on devrait plutôt assassiner les apparences car c'est le seul, moyen d'être sauvé)...genre les gosses vont nous faire retomber éperdument amoureux. Je ne vois pas en quoi un petit être qui crie de tous ses poumons chaque nuit pourrait être une solution...mais il faut bien l'avouer, nous sommes des êtres étrangers parfois...plus on est désespéré plus on s'enfonce...la culpabilité nous fait faire des choses insensées, la culpabilité de ne plus désirer la femme qu'on a juré d'aimer devant Dieu (ouais malgré qu'on ne soit même pas sûr de son existence, on a quand même juré....ouais la logique humaine n'est pas si logique), la culpabilité de baiser un autre homme que celui avec lequel on dort tous les soirs, la culpabilité de sortir des je t'aime machinalement, la culpabilite de ne plus serrer sa main très fort comme si c'était la chose la plus importante de notre vie...


Plus je lisais, plus je flippais bien sûr car bon les gens je crois à l'amour avec un grand A, ok en ce qui concerne la fidélité j'ai comme qui dirait un doute. Parce que bon voilà quoi. Comment ça ce n'est pas clair? Un seul homme ou une seule femme pour le reste de ta vie ça te dit? Soyons honnête oui j'ai aussi maté cendrillon, blanche neige, princesse Anastasia et tout ça...et plus récemment twilight...oh oui Edouard! Oui un amour fou, à se perdre, renoncer à tout ce qu'on a connu jusque là...bla bla bla...en théorie je veux. Mais l'idée que je me fais de cet amour, du bonheur dans l'absolue est personnelle. L'idée du bonheur pour moi ne sera peut-être pas la même que celle du soit disant amour de ma vie...dans ce cas l'un de nous se mettra à mentir...mais ce n'est plus vraiment un mensonge quand on se ment aussi à nous même, si?

Le problème de cette génération (la nôtre) est que souvent, on crie liberté, originalité mais on se fond dans le moule aussi vite que possible...peut être qu'on a peur de ne pas être au dessus, alors on s'y fond pour ne pas être en dessous. On est libre putain, on baise quand on veut, on est hippie si on a envie, on fait des gosses quand on le décide (pillule, capote, stérilet...tous les moyens sont bons)...sauf que non,, plus on le crie, moins on le fait. On a peur de sembler gentil et romantique alors on se la joue connard (petasse) superficiel pour ne pas nous faire baiser. Puis c'est facile d'être un connard fini car de ce fait, on a plus rien à prouver. Quand tu es gentil, les gens attendent des choses de toi, et ça mon ami, c'est un fardeau.

Tout ça est une bonne théorie mais personnellement,  je pense que notre premier souci est de confondre nos envies avec celles de nos familles, de la société, de ceux qui nous sont proches...soyons pragmatiques, qui instantanément et volontairement voudrait d'un mec/femme qui lui parle, meuble, épargne, couches sales à la place d'aventures, de rêves,  de voyages?...oui je me refuse à croire que l'amour a une date limitée comme je refuse de croire à un amour à perpétuité (un engagement sans retour)...notre autre grand souci étant le changement,  comme on change de smartphone, on change d'opinions...comme on préfère Samsung à Apple et inversement, et ça change aussi vite...puis si on est fidèle à apple, on est pas resté à l'Iphone 2, non depuis 3, 4, 4S, 5...etc, on voudrait alors une version améliorée des personnes dont on est amoureux. Sauf que les personnes ne sont pas des machines, physiquement peut-être le bistouri pourrait aider (meme si cela serait confondre le made home avec le made in china mais on fermerait les yeux), mais mentalement...


Conclusion,  je me demande si l'amour part en une fois ou si on le voit partir et ne se bat pas pour le garder? Est-ce que on sait pourquoi on se quitte? On se quitte comme on s'aime sans savoir pourquoi...un jour on se lève et on ne s' aime plus...peut-être devrions nous juste aimer sans rien exiger, sans rien demander, pas de bagues, non de signature, point de promesses? Mais en même temps putain, on aime trop les "ma vie je ne la vois qu'avec toi, je veux me réveiller près de toi toute ma vie, je veux que tu sois la mère de mes enfants, désormais tu es ma famille/mon monde...)...on aime ces conneries sans nous rendre compte que c'est cela qui nous conduira directement vers la fin...vers la misère amoureuse. Mais on est schizophrène....nos idées d'aujourd'hui ne sont point celles d'hier, ne seront point celles de demain...et si on essayait d'être cohérents juste un petit peu, un tout petit peu pour 2014...yes we can?


Scandaleusement Clo



PS: Au fait, je vous souhaite une très bonne année 2014, bien sûr aimez-vous, mais sans vous étouffer!  Que votre amour n'ait pas de date de péremption! Cheers!