mercredi 16 décembre 2015

Au fond il n'y a que l'Amour







Se sentir aimé et accepté sera pour toujours et à jamais le meilleur sentiment au monde. Bien sûr parfois le pouvoir et l'argent nous font penser qu'on a pas besoin d'amour. Le sex, l'alcool toutes ces choses qu'on pense pouvoir faire pour oublier qu'on est seul ou nous faire penser qu'on pas besoin d'aimer ou d'être aimé. Mais à la fin de la journée c'est le coeur qui remporte. Ce qu'on ressent une fois la tête sur l'oreille. Ce moment où on pense au déroulement de la journée. Du pourquoi du comment on a fait telle ou telle chose. Où on se passe en boucle nos erreurs, nos échecs, nos règles parfois avec de la chance nos victoires aussi petites soient - elles.

En ce moment là la plupart des personnes normalement constitués  (par exemple bon pour Jaques l'éventreur je ne pourrais jurer) gardent le sourire en pensant que ne serait ce qu'un personne dans ce monde pense à eux avec le sourire. Que ce soit son mec, sa femme, son enfant, ses parents, un ami...que quelqu'un est heureux juste parce que vous existez. Les pires moments dans la vie de quelqu'un je pense que c'est quand on est en manque de ce sentiment. Se sentir seule et abandonné voir incompris. Quand on se dit à quoi bon se lève le matin?

Le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui nous fait penser qu'aimer est une faiblesse, une erreur, que se soucier des autres fera notre perte. Et à un moment on se met à y croire sincèrement. On se dit qu'on a besoin de personne dans la vie. Ni d'aimer ou être aimé. La société nous félicite d'être d'un rock, fort, on emmerde le monde donc forcément on va bien. Sauf qu'on ne va pas vraiment bien. Et cette réalité un jour nous frappe. Trop tard on est seul déjà  seul. Notre coeur ne sait plus aimer, nos sentiments ne savent plus comment coexister avec cette personne qu'on devenu. Alors on lutte pour revenir à la vie, à  l'essentiel, à l'amour, au pardon sauf que souvent on ne peut plus. On déçoit, on est déçu. Et quand on déçoit souvent les autres perdent la foi en nous et plus ils perdent foi en nous plus on perd foi en nous même et en eux inévitablement. Un cercle vicieux commence à ne plus en finir.

Tout ça pour dire que ces derniers temps on a plus que jamais besoin d'amour, de confiance et de nous aider les uns les autres. Tendez la main ne comptez pas combien de fois vous l'avez déjà tendu pensez à combien de malheurs elle a peut-être déjà évités. Croyez dans le bon en chacun toujours et encore. Et essayez de donner le meilleur de vous - même, essayez de ne pas jugez durement ceux qui font des erreurs, au final personne ne connaît leur histoire, eux seuls savent pourquoi ils en sont là.

Aimez profondément, tombez amoureux, souriez à la vie, aidez les autres à se sentir et devenir meilleur, tirez le meilleur de ce qui vous est donné. Faites d'aujourd'hui le premier jour du reste de votre vie.




Sincèrement,
Clo



PS: je suis dans une phase pholisophique. Faites avec;). Ce message est sponsorisé par la communauté bouddhiste de Belgique avec l'accord du Tibet.

lundi 30 novembre 2015

Terrorisme ou Paranoïa?




Où que vous soyez vous avez dû entendre que suite aux attentats de Paris, Bruxelles a vécu dans la terreur pendant presque qu'une semaine. Il paraîtrait que c'est un nid à terroristes par ici.

Samedi dernier en arrivant à la gare du midi, je me suis retrouvée nez à nez avec des militaires armés jusqu'aux dents, point de métro guère de magasin ouvert...Les rues presque désertes. Et là dans ma tête tout le monde est devenu un éventuel suspect.

Après tout, si le gouvernement le dit c'est que ça doit être vrai. On est pas à l'abri. La blague étant que je travaille dans un quartier pas mal fréquenté par des arabes. Haaaa me voilà faisant démagogie et tout ça. Tous ces salons de thé qui me semblent désormais être des façades pour organisations terroristes. Ah voilà un mec à  barbe. Pourquoi il ne se rase pas? Peut-être rentre t-il de Syrie? Ou bien d'Irak?

Puis ce blond là qui marche les mains dans le poches? Il a l'air un peu suspect.. s'est - il converti? Il paraît que ce sont les pires. Ceux qui se convertissent à l'islam sont plus radicaux. Hein il regarde dans ma direction, putains Clo ne le regardes pas ne le regardes pas, accélères...ou dénonces le au policier le plus proche, donc celui à un mètre de toi...j'envisage cet option pendant une minute.

- Non calmes toi, ne deviens pas paranoïaque. Tu passes ici tous les jours quand même et rien n'est jamais arrivé
- ouais mais il y a un début à  tout hein. Je suis sûre les parisiens ne l'avaient pas vu venir non plus
- ils ne vont sans doute pas attaquer comme ça aussi vite avec ces militaires partout
- quoi tu veux dire que les militaires nous protègent des bombes? Regardes, ils ne m'ont même pas fouillée moi. Pourtant j'aurais pu avoir une bombe sur moi.
- mais tu n'en as pas donc c'est qu'ils ne sont pas si cons.
- mais j'aurais pu!!

Je continue d'avancer mais dans ma tête les conversations vont bon train. Déjà qu'en temps normal on est plusieurs dans  ma tête, là c'est carrément le marché du dimanche. J'arrive au boulot on me dit que mon collègue est malade. Mon collègue Redouan, qui est accessoirement arabe...malade mon oeil, je suis sûre qu'il est en train de préparer un attentat...Oh mon Dieu! Il faut que je rentre chez moi. En plus le Redouan il est à fond dans sa foi..putain dire que je le fréquente tous les jours et je n'ai jamais rien remarqué! Quelle conne vraiment!

Si j'avais été plus vigilente  j'aurais pu le dénoncer avant qu'il y ait tous ces morts.

Mais attendez je l'ai sur whatsapp.

- coucou, alors tu es malade?
- coucou. En fait pas vraiment...tu veux que je te dise un truc? (merde j'en étais sûr! Il va se confesser et je ne pourrais rien faire!)
- ouais dis moi
- je ne suis pas malade, j'avais juste peur de sortir de chez moi...tout le monde me regarde comme si à tout moment j'allais sortir une arme de ma poche ou me faire exploser. Et c'est vraiment désagréable.
- mais non voyons, personne ne pense ça. Tu te fais des idées! (mais bien sûr petite hypocrite)


Et là la réalité te frappe en pleine gueule. Oui on a peur oui il y a des islamistes radicaux qui partent en couille. Mais la vérité est que la majorité des musulmans sont victimes comme toi et moi. Voir plus parce que non seulement ils ne sont guère immunisé contre les bombes mais aussi parce que parce qu'on les présume coupable...La présomption d'innocence n'est plus.

Conclusion, musulman n'est pas synonyme de terroriste pas plus que catholique/juif/protestant/etc n'est  synonyme de victime ou innocent. Le radicalisme est dangereux peu importe les personnes concernées ou la religion ou la secte. Parce qu'au final ces personnes sont plus proches d'être une secte que des messagers de Dieu ou Allah ou Jéhovah...whatever you call it. Je ne suis pas très croyante mais j'ose espérer que s'il existe un être supérieur, ce n'est pas ça qu'il voudrait pour l'humanité.


Scandaleusement,
Clo


PS: ceci étant juste une fiction pour illustrer, toute ressemblance avec des personnes existantes n'est que fictif:)


vendredi 27 novembre 2015

It's Not Just Twitter!



Ces derniers temps je vois les gens postent pas mal de stupidités et d'idées conçues pour ensuite sortir l'excuse que "c'est juste twitter". Ce qui excuserait le fait d'être ignorant, agressif et mal élevé.

Alors de un ce n'est pas juste twitter. C'est le reflet de votre personnalité. Et de deux, On est d'accord que tout ce qu'on poste sur réseaux sociaux n'est pas toujours criant de vérité et que oui ce n'est pas nécessairement notre vraie vie, mais pour autant ça reste le reflet de qui on est profondément. De notre conscience.

Les narcissiques parleront d'eux à longueur de temps, les wannabe model poseront a longueur de temps, les limités d'esprit jugeront...etc.

Donc on aura bon crier que ce n'est que juste Twitter, il y a toujours une part de nous qu'on y expose et autant réfléchir à deux fois à l'image qu'on projette. Oui vous allez me dire qu'on s'en fout, que tout le monde fait ce qu'il veut. En théorie c'est vrai vous pouvez être aussi con, aussi égocentrique que vous voulez mais n'oublions pas qu'internet c'est l'avenir pour ne pas dire c'est le présent. Tout ce que vous y faites, vous y dites laissera une trace dans votre histoire (oui mes conneries aussi, je sais. Thank you very much), vous poursuivra toute votre vie. Ce qui veut dire que nos enfants un jour sauront ce qu'on a dit/fait, puis hey il y a une limite à l'idiotie même dans le monde virtuel.

De mon point de vue on peut rire de tout c'est vrai mais d'un autre côté on devrait être assez intelligent pour faire le tri et savoir quand nous arrêter. Faire des blagues en privé avec tes potes en vous disant "toi je veux te violer tu vas voir" ça passe parce que c'est entre vous. Venir dire au monde qu'on peut rire du viol est une autre histoire. Je prend ce sujet en exemple car il a fait débat sur ma timeline il y a quelques jours.

J'ai peur pour notre génération car on ne connaît plus de limites...on ne sait plus quand prendre position pour nos vraies convictions. On vit pour provoquer les autres, chercher des battles même quand le sujet ne s'y prête pas.


À trop vouloir se faire remarquer, on vit dans la provocation en permanence. On veut tellement montrer qu'on différent ou qu'on est insensible qu'on en oublie l'essentiel...notre conscience.

On est une génération sans conscience. Soit disant on ne craint rien mais je commence au contraire à penser qu'on a peur de tout. on est ignorant et du coup on passe notre temps à gueuler sans rien dire. Et si on a pas de conscience que nous reste - il? Quel exemple on donnera à la prochaine génération?

Ceci est d'autant plus inquiétant pour la jeunesse africaine car nos pays sont en voie de développement. Ce qui veut dire qu'à priori on est censé améliorer les choses, faire avancer notre société mais comment faire ça si nous - même on ne se respecte pas? Oui on devrait rire, rire beaucoup même, je suis pour à 200% mais rire de tout et être stupide, pas même combat.

Conclusion, soit vous pouvez utiliser les réseaux sociaux en occurrence twitter pour apprendre des autres, et à l'occasion rire comme si demain n'existait pas ou vous pouvez choisir d'en faire une guerre permanente et vous retrancher dans votre ignorance. À vous de voir.




Scandaleusement,
Clo



PS: oui je sais que je suis la première stupide, merci beaucoup:)

lundi 12 octobre 2015

Femme du Monde.




Je suis une femme moderne. Je manie l'art du savoir vivre avec élégance. Je suis plutôt polie et je souris machinalement, ce sourire dont je n'ai plus conscience tant il est mécanique. Je vais bien? Bien sûr je vais bien, comment ne pas aller bien? Pourquoi j'irai mal? Ne-vis je pas le rêve occidental? Métro boulot dodo. Ne-suis je pas assez stressée pour en oublier de manger? N'ouvres-je pas mon courrier avec la peur au ventre tous les jours? Bien sûr je suis heureuse.

Je manie quelques langues étrangères à mes ancêtres. Il paraît que c'est la base de la communication de nos jours. Je communique. Mais communiques-je? Je parle de mes problèmes avec des parfaits inconnus, je livre ma vie. La vie en apparence. C'est ce qui compte, ce qu'ils voient quand ils te regardent, ce qu'ils pensent quand ils te lisent. L'obsession d'être ordinairement exceptionnelle, de rentrer dans la case tout en étant convaincue d'être en dehors.

En même temps ne suis-je pas spéciale? Unique dans mon genre. Qui se soucie que tous les matins je lutte avec l'envie de dire "à quoi bon la vie? Quel est le but de tout ça?". Ne suis-je pas spéciale? Je suis une africaine en Europe, je suis intégrée. Oui intégrée on dit. On peut aussi appeler "perdre une partie de son âme chaque jour" mais ce serait moins joli, moins glorifiant. Je me rappelle d'où je viens mais je ne sais pas vraiment où je vais. Je suis le mouvement. Je suis une femme libre je tiens tête aux hommes et ne me laissent pas dicter ma conduite. But wait...ça c'est aussi un standard. Suis-je libre? Bien sûr car j'ai le choix. Le choix de quoi au juste?

Je suis éduquée. Je discute culture, art, musique livres sans trop de mal. Je m'intéresse bien sûr à la politique. Je suis une femme du monde. Je lis les journaux.  Je suis bonne en cuisine et dans la chambre. Ou pas? Je jongle entre maîtresse, maman, et amie. À tout vouloir, j'ai peur de ne rien maîtriser. Mais je garde le cap quitte à en perdre la raison.

Je suis un fantasme pour beaucoup et en même temps leur pire cauchemar. Souvent je suis l'accélérateur mais je deviens vite le frein.

Je carbure à l'adrénaline, je ne suis que contradictions, je suis prisonnière de mon époque. Je suis une femme moderne.



Clo

lundi 5 octobre 2015

Rwanda Day ou une autre idée du gaspillage.




Pour commencer je tiens à dire que j'aime mon pays, je suis fière de ma culture et tout ça. (HE son excellence si  vous me lisez).

Cela étant dit, aussi fière que je sois d'être rwandaise, parfois je ne comprend pas mon peuple et ses motivations. Le fait qu'on soit fiers et chauvins ne devrait pas nous rendre aveugle sur certaines choses.

Depuis quelques années, il y a des "Rwanda day", comprenez une journée où la diaspora rwandaise se rencontrer avec la présence de quelques dignitaires rwandais pour parler de notre magnifique pays, des projets, de la culture de la jeunesse et bla bla bla. Ok c'est vite résumé mais je pense que c'est un peu ça.

Ce qui au départ est une idée pas trop mauvaise, vous l'avouerez. C'est très bien de se rencontrer et se rappeler d'où on vient puis de s'entendre encouragé de rentrer chez nous. Enfin pas moi, parce que bon à Kigali il n'y pas de bons sushis.

Bref une bonne idée mais qui en mon sens je trouve mal exploitée. Dans un pays où il y a encore des gens qui meurent parce qu'ils n'ont pas de mutuelle ou de bons médecins, ou certains vivent avec moins de 50000frw par mois, où l'eau est  rare...où l'électricité n'est pas garanti tous les jours, que le coût d'une bonne éducation reste astronomique, ou les bons profs se font rare...etc, je me dis qu'on a d'autres priorités que la fiesta. Parce qu'au final disons les choses comme elles sont, c'est juste une fête...l'argent utilisé lors de ses événements pour impressionner la diaspora ou nos amis blancs pourrait clairement servir d'autres causes, bien moins glamour certain mais plus urgentes et plus utiles.

Je sais très bien que c'est facile à dire et que je n'y connais rien en politique mais réfléchissez une minute...faites le calcul pour estimer plus ou moins le coût de tout ça, les trajets, l'accueil, la bouffe...sans penser aux déplacements du président, ministres, ambassadeurs, etc...

Puis hey c'est quoi ce délire de devoir s'inscrire pour participer? Imaginez que moi le samedi matin je décide de prendre ma voiture et conduire jusque là bas pour participer...c'est non. Oui une question d'organisation paraît-il! D'organisation comment ça? Et d'ailleurs si on aime autant notre pays pourquoi ne pas prendre l'initiative de payer nous même nos déplacements et nos dépenses sur place? Pensez au pauvre paysan qui paie ses impôts difficilement tous les mois pour que nous qui avons choisi de vivre et travailler à l'étranger les dépensiez tranquillement. Alors que justement nous ces impôts on en paie pas dans notre pays! Pourtant on est fiers d'être rwandais mais si! Sûrement ne nous demandez pas de rentrer ou de payer notre part. Oui une fois tous les X temps on rentrera prendre des photos pour notre instagram mais ça s'arrête là. Peut-être ne suis-je pas objective sur le sujet car n'ayant jamais participé à l'une de ses journées. Mais franchement j'ai du mal à voir le but et l'utilité de tout ça? Vous connaissez vous des gens qui se sont dit "tiens je vais rentrer dans mon pays, vous m'avez convaincu" après y avoir participé? Si oui il faut qu'on cause.

Conclusion, je pense qu'on devrait sérieusement à tous considérer ce qu'on définit comme étant "aimer notre pays" et à trouver des moyens de promouvoir notre culture ou nos valeurs, whatever you call it...moins coûteux. Moins de poudre aux yeux pour plus de profondeur.

Scandaleusement,
Clo



Ps: svp ne m'enlevez pas mon passeport, nivugiraga;)

vendredi 25 septembre 2015

Cher Idris Elba




Mon cher amour,

Depuis le temps qu'on joue à cache-cache, il serait peut-être temps qu'on se déclare. Qu'on s'avoue ce qu'on ressent vraiment l'un pour l'autre et puisqu'après tout c'est le 21ème siècle je peux bien prendre les devants. Femme indépendante et tout ça.

Voilà donc je t'aime, je te kiffe (entre gens de la rue il faut savoir parler jeunz), mais que dis-je là je t'idolatre. Mais ne vas pas prendre la grosse tête à penser que tout est gagné non. Certain tu fais chavirer mon coeur,  certain tu es sexy en diable et certain tu es une star mondiale mais ne vas pas croire un instant que ça suffira pour me garder hein. Il va falloir me traiter comme une lady, en vrai gentleman je te fais confiance...puis tu as de l'entraînement maintenant à jouer les James Bond. Nonobstant quelques jaloux qui essaient de dire que tu es trop ghetto pour être James Bond, ghetto? Pfff...Ne t'en fais pas, c'est sûrement ton sex appeal qui leur fait peur. Mais tu n'y peux rien mon amour...comme on dit les jaloux vont maigrir puis d'ailleurs moi ton côté ghetto j'aime, ce regard de badboy...oh j'en ai déjà des sueurs froides rien qu'à penser ce que tu feras une fois qu'on sera enfin seuls.

Je sais que comme moi tu attends ce moment depuis longtemps. Bien sûr je réalise que tu vas briser beaucoup de coeurs en déclarant ta flamme pour moi au monde, comme ça dans le New York Times mais vaut mieux arracher le pensement une fois pour toutes tu comprends? Ces pauvres malheureuses doivent au plus vite affronter la réalité et essayer d'avancer avec leur vie. Puis je ne doute pas qu'elles finiront par être heureuses pour nous, surtout en voyant les magnifiques enfants qu'on va faire. Tu trouveras le moyen de faire ça en douceur je suis sûre. J'ai une totale confiance en toi.

Dernière chose, je te rassure tu n'auras pas besoin de signer de contrat prénuptial, ce qui est à moi est à toi et inversement proportionnel:). Puis notre amour est tellement fort, on a pas besoin de bout de papier pour se le prouver. À part peut-être, ce petit papier que tu devras signer pour promettre  de ne jamais aller tremper ton petit pain dans un autre lait que le mien, autrement je garde tout.

Voilà mon amour. À très vite pour notre premier week-end en amoureux. (Ps: au fait je préfère les malidives aux Seychelles mais ne chipotons pas avec les détails, on ira une autre fois. On a toute la vie devant nous après tout.

Ta bien aimée. 
Future Mrs Elba. (Oh douce musique)




Scandaleusement,
Clo

mardi 22 septembre 2015

Je ne suis pas Féministe, Je suis juste une Femme.





Mais oui très cher,

Je m'en fous moi de tout ça, de me foutre à poils de signer des pétitions pour qu'on reconnaisse mes droits et tu sais pourquoi? Parce que je suis belle et bonne pardi (ça va si on ne peut plus rire maintenant ;) Ce que je veux je l'obtiens avec le sourire, non non pas avec mes fesses. Dieu est généreux mais quand même pas si généreux.

Ok cet introduction a l'air bête comme ça mais c'est souvent le raccourci. L'histoire du féministe est moche, grosse et mal foutue voir mal baisée. Je n'adhère pas à cette théorie, il y a des féministes trop bonnes mais là on se perd. Ce n'est pas le sujet.

Bref, apparemment je rentre dans la catégorie de "bien trop jolie pour être intelligente ou bien trop belle pour être féministe". En effet je ne suis pas une féministe ce n'est pas en soi parce que je suis contre la cause mais surtout parce que ces dernières années je comprend de moins en moins le mouvement, les motivations etc. L'exemple que je prendrai est celui de ma mère que je pense est féministe pas dans le propos mais plutôt dans ces actes.  Elle a toujours affirmé haut et fort ses opinions, a toujours travaillé pour être indépendante et pour ça et beaucoup d'autres choses je la respecte et pense qu'elle a été un exemple pour moi. Mais à côté de cela elle m'a toujours dit que l'homme et la femme étaient différents.

Dans cet esprit là, j'ai grandi en considérant que certaines choses venaient plus facilement aux femmes et d'autres aux les hommes. Je ne dis pas impossible parce que des exceptions existent et heureusement. Mais je pense que le but de tout cela ne devrait en aucun cas d'être l'égal de l'homme mais plutôt de trouver sa place en tant que femme.

Déjà pourquoi voudrais-tu être égale à l'homme? I mean come on, on donne la vie. Que y-a-t-il de plus beau de plus puissant que donner la vie? La seule chose pour laquelle on devrait militer c'est le respect qu'on mérite. Et dans ce sens je crois que ça tient à nous de l'inculquer à nos fils le respect, de leur apprendre à respecter leurs soeurs, camarades de classe, voisines, collègues,...leur expliquer réellement ce qu'être une femme et les préparer à être un meilleur exemple pour leur fils plus tard.

Ne me comprenez pas mal, je suis consciente que la société a tendance à nous faire sentir inférieures, que ce soit à la maison ou dans la vie active. Et je trouve ça bien qu'on lutte pour ce qu'on mérite. Mais est-ce pour autant un combat contre les hommes? Personnellement je ne pense pas. Avoir un planning affiché sur le frigo de qui doit faire la vaisselle et quand n'est pas la solution, nous disputer pour savoir qui cuisine non plus...etc. Du moins de mon point de vue.

Non on ne peut être égaux. Oui en tant qu'humains on est égaux. Par contre en tant qu'homme et femme on est différent. Pas supérieurs les uns aux autres (vous voulez aussi changer les verbes et avoir le féminin dominant?). On est juste par nature prédestiné à être doué pour certaines choses and that's ok. Ça crée un équilibre dont personnellement je me réjouis. Je ne voudrais pas d'un homme qui vienne me disputer la liste des courses ou encore la qualité des draps qu'on va utiliser. Maintenant s'il s'y connaît je serais ravie d'échanger mais ce n'est pas grave s'il est plus doué pour changer les pneus de la voiture ou tondre le gazon.

Conclusion je pense qu'on devrait plus se préoccuper de la façon dont on se complète et trouver un moyen de mutuellement nous respecter et apprécier les qualités et forces de l'autre.



Scandaleusement,
Clo

lundi 24 août 2015

Limité

Nul ne voit le jour sans traverser la nuit
Nul ne reconnaît l'amour sans expérimenter la haine
L'aveugle souhaite souvent de voir
Le voyant souhaite parfois de ne pas avoir vu

Demain dépend d'aujourd'hui
Aujourd'hui dépend D'hier
Sans peine guère de plaisir

Comment mesurer la joie
Sans avoir connu la tristesse
Comment chérir
Sans jamais jalouser

Comment compatir
Sans jamais complaire
Comment apprendre
Sans jamais fauter
Comment corriger
Sans jamais se tromper

La vie est précieux car la mort
La compassion rare car l'indifférence

L'éternité n'est guère enviable
Car la fin n'est point previble.

Clo

dimanche 23 août 2015

À l'Envers

Le monde sens dessus dessous

Les ignorants qui pensent tout savoir
Les savant qui croient ne rien connaître 

Des enfants qui aspirent à être adultes 
À Des adultes qui rêvent d'enfance

Des amoureux qui se cachent 
À Des amants qui se dévoilent 

Des querelles réelles
À des sourires forcés 

Des conceptions impossibles
À Des enfants abandonnés

Des démocraties dictatrices
À Des politiques supposées d'ouverture 

Des causes faussement humanitaires
À Des intentions réellement douteuses 

Des éditions limitées
À Des productions à la chaîne 

Des âmes soeurs
À Des leçons de vie

Des familles jadis aimantes 
À Des soutiens conditionnels 

L'amour naguère infaillible 
À l'attachement désormais éphémère


Clo

jeudi 7 mai 2015

Une histoire de Seins



Par tous les saints, il a reconnu mes seins!

Voilà la phrase qui commençait bien. On était assises avec une amie à papoter et boire, je l'entends sortir ca, je me suis dit que définitivement je commençais à trop boire, que certainement il était temps d'arrêter


Clo, il a reconnu mes seins!
Excuses moi
Je te dis le mec a reconnu mes seins!
Mais de quoi parlés-tu bordel?
Le mec de l'autre soir, le grand avec de beaux yeux
Oui donc quoi? Je ne comprend pas
On est rentrés ensemble
Oui ca je sais mais qu'est ce que tes seins viennent faire là dedans. Autre que la raison évidente?
Eh bien, il m'a dit qu'on avait déjà couché ensemble en touchant mes seins!
Hein? (Eh bien, elle aussi pouvait arrêter de boire!)
Et vous aviez déjà couché ensemble?
Oh que oui!
Et toi tu l'as reconnu comment? Par ses testicules?
Non par sa bite pardi!
Tu es sérieuse?
Mais non putain moi je me rappelais bien de lui!
Ah! Et tu lui as dit?
Non! Je n'aurais pas osé.
Pourquoi pas?
Tu rigoles? J'aurais été mortifiee sur place
Je ne vois pas pourquoi. Et vous avez finalement couché ou tu as laissé tomber?
Non, on a continué et je suis partie au matin
Eh bien, il devait être un bon coup pour que tu continues
J'avais surtout beaucoup bu et j'étais en manque.
Hmmm. Et le matin il s'est passé quoi?
Don't hmmm me. Je te vois venir. À juger.    
Je ne juge pas, mais quand même, tu devrais ralentir sur l'alcool
Et toi tu devrais ralentir sur tes livres sur comment s'améliorer
Qu'est ce que tu veux dire?
Que ça n'aide pas ta libido ce qu'on te bourre le crâne avec!
Ah ouais et toi ça t'aide de prendre ta chatte pour un bar?

Ne deviens pas vexante
Bon d'accord. Et maintenant?
Et maintenant quoi?
Tu vas le rappeler ton spécialiste du sein?
Je ne sais pas, je me tâte!
Tu te tâtes?
Bah quoi, il ne faut pas cracher dans la soupe!
Tu es désespérante ma pauvre!
Parles pour toi et ta pauvre chatte!
Quoi ma chatte?
Tu devrais consulter pour savoir s'il n'y aurait pas de toile d'araignées!


Plus  on parlait plus mon cerveau divaguait bien évidemment. Je me faisais des scénarios digne d'un film X et pas x bon chic bon genre, non X glauque...genre année 70 avec des acteurs pas très bien foutu et un décor digne de Navarro ou Derrick...un scénario dans lequel on croiserait un mec ou une fille et avant de décider de rentrer ensemble, on aurait le droit de d'abord vérifier la marchandise. Vous ne voyez pas? Attendez que je vous explique.

A l'ère ou changer de partenaires sexuels est devenu monnaie courante, d'une banalité affligeante, je me dis que c'est tout à fait possible de zapper totalement le souvenir d'une personne avec qui on a déjà couchée. Donc vous buvez un verre, vous rigolez, ensuite si vous désirez rentrer ensemble, vous faites un tour dans les toilettes ou dans la voiture si vous avez la classe et chacun montrerais sa marchandise à l'autre pour voir si ça fait triiick dans la tête

Un truc du genre

Ah ouais c'est avec toi que j'ai baisé il y a un an dans l'ascenseur de cet hôtel! Ou encore putain je me rappelle qu'à l'époque tu étais trop mauvais, j'espère que tu t'es exercé depuis?

Vous vous voyez le principe? Voilà. Comme ça, pas de surprise, pas de perte de temps, que du win win. Enfin win win, c'est vite dit, peut-être avoir aperçu vos 12cms, mademoiselle va décamper plus vite que son ombre ou encore quand monsieur verra que vous avez une phobie du rasoir, il prétextera un coup de fil urgent à passer et se sauvera sans demander son reste...

Finalement ce n'est pas sans risques cette histoire,...donc le mieux, bourrez-vous la gueule avant, montrer votre foufoune ou votre minuscule Kekette vous semblera vachement moins effrayant, et vous aurez le goût de l'aventure. Et que c'est bien de se croire dans une vie plus scandaleuse l'espace d'un soir.


Voilà voilà, n'allez pas dire que je ne vous propose de solution franchement. Je me dévoue. Je vous suis soumise, je me démène.


Scandaleusement,
Clo




PS: Je vous ai manquée, avouez le :)




Être Sexy



Ces derniers jours entre les stars habillées en rideaux transparents, comme sur la photo ci-dessus et les jeunes femmes ou moins jeunes habillées en shorts denim montrant la moitié de leur fesses, je me dis que décidément l'idée de ce qui est sexy diffère beaucoup pour certains.

Je ne sais pas d'où nous est venue l'idée à nous femmes que moins on est habillé mieux c'est. Ça vient peut-être du regard des hommes vis à vis de notre nudité ou des magazines féminins qu'on voit de plus en plus, des cérémonies des remises de prix dans la musique et le cinéma, d'instagram ou certaines nous font croire que même pour le sport ils ont juste une culotte et un soutif.

Mais je ne vais jeter la pierre car je me suis d'une époque ou je suivais la mode sans jamais me poser la question si c'était ce que moi j'aimais ou non, donc si à l'époque il avait fallu montrer ses fesses je l'aurais fait. Ou pas.

Certaines d'entre nous diront que c'est la pression de la société, d'autres te diront que c'est l'age qu'elles essaient de combattre la vieillesse en rivalisant avec les adolescentes ou les autres ne pensent qu'à avoir en permanence les regards des hommes fixé sur elles.


Je dois avouer que oui vous mes chers amis mâles vous n'y êtes pas pour rien dans cette vulgarité affichée et assumée par certaines, parce que oui certains d'entre vous nous font croire que si on ne ressemble pas à Kim K, à Beyonce et consœurs vous ne nous jetèrent même pas un regard. Mais saviez-vous que la Beyonce des magazines et des clips n'est que mirage? En enlevant filtres et Photoshop, il ne resterai qu'une femme ordinaire avec des bourlets et autres problèmes de peau. Puis laissez-moi vous poser une question, sincèrement vous voudriez cette pression? Être cette femme maquillée des le réveil, apprêtée même pour aller au supermarché? Ou encore voudriez-vous être l'homme à ses côtés? Celui qui devra rassurer son ego tous les jours?


Si j'analyse bien les comportements féminins de ces dernières années, il y a plusieurs catégories du pouf qui se pense sexy...

Les wannabe Kim K, celles en talons H24, cheveux très noires et lisses on s'en fout si c'est une frisee au départ, tu auras toujours quelque chose de brillant sur toi, chaussures, sac à Main, dans tes robes tu ne pourras respires, tu auras toujours les lèvres bien avant, les fesses cambrées vers l'arrière, tu seras maquillée à tout moment, à outrance, et te comporteras toujours comme si ta vie est une suite de paparazzi sans fin, oui même si tu es juste madame pouf de la région perdu des Ardennes


Les wannabe Blanche, je parle de vous mes sisters. Celles pour qui tout ce qui pourrait les associer au fait d'être noire, leur fait horreur, l'armoire est rempli de crèmes éclaircissantes, elles ne parlent pas un mot de leur langue maternelle soit disant, tout ayant un accent bien à l'africain en français ou en anglais selon....les amis des R et L, vous vous reconnaîtrez...les cheveux  seront blonds évidemment, il ne faut pas déconner, le tissage sera son meilleur ami, certaines pousseront le vice jusqu'aux lentilles de contac bleues ou vertes...celle-ci, elle a horreur de la pluie, ah ouais hein pluie + tissage, adieu le Glamour....pour elles, on a inventé la technologie et les filtres instagram...dans la vie elles sont noires, sur réseaux sociaux, elles sont métissés voir blanchies...

Les wannabe Mailey Cyrus, voyez le syndrome de jeune fille qui paraissent 40 ans...le maquillage plus y en a, mieux c'est. On arrive plus à faire la différence entre leur peau et celle de leur mère qui ont 30 ans de plus...les wannabe Mailey ne réalisent pas que Mailey elle même est atteinte du syndrome wannabe Rihanna...copier la copie du copie, il n'y a rien de pire n'est-ce pas? La provocation est leur moteur, bourrées, défoncées, sans culotte, pourvu que tout le monde sache...

Les wannabe A festival girl...mais si vous savez, la fille qui ne quitte jamais son short en denim, avec la moitié de ses fesses en l'air...un t-shirt montrant le nombril et veste en cuir ou pull à trous au choix...celles la se pensent trop rock´n'roll...genre si tout est déchiré chez toi, tu es forcément rock, tu es différent...le maquillage chez elles est souvent inexistantes à part les yeux noirs toujours, smokey eyes baby, les vrais savent pourquoi:)


Etc...


Conclusion, croyez-le ou non, être féminine est sexy n'est pas une question de vêtements, enfin si vous voulez mon avis. Être sexy est une question d'attitude, de confiance en soi, de sourire et de bonne humeur...alors avant de suivre toutes les pseudos tendance qui vous rendra sexy, assumez-vous tout simplement. Noire, blanche, petite, chinoise, grande, frisée, crépue...etc. Soyez vous et de bonne humeur. Rien n'habille mieux une femme que son sourire.


Scandaleusement,
Clo


PS: oui j'en ai des micro shorts, qu'est ce qu'il y a? Faites ce que je dis pas ce que je fais:)


mardi 5 mai 2015

Démocratie Mon Amour




En ce moment j'ai un truc avec la politique je ne sais pas. Sûrement que le monde part en couilles et moi avec. Mais en même temps dès que j'ouvre un journal, mon téléphone, le laptop, pas une seule bonne nouvelle. Juste un tas de politiciens qui partent en cacahuètes. Pour ne pas dire autre chose.

Bien évidemment, la situation au Burundi y est pour beaucoup. Du fait que non seulement j'y ai des amis, mais c'est aussi si près de là où j'appelle le chez moi du cœur. Puis tout le monde se tue à répéter que si un pays de la région est touché, ça finira par se généraliser dans la région (que des dramas queen ici!). Donc comprenez mon émotion.

Mais bon au delà du fait de me la jouer sensible et concernée, je dois dire que je m'interroge sur le principe même de la démocratie et des élections libres. A se demander si tout sera ne serait pas finalement une simple mascarade?

Au départ dans beaucoup de pays du monde, des pays dits démocratiques, un président est élu pour deux mandats. Il est censé servir son pays en bon petit soldat, et après deux mandats, débarrasser le plancher avec une retraite bien méritée. Celle qui lui est due et celle qu'il s'est appropriée. Sur le fait de se remplir les poches, on sera tous d'accord pour crier au scandale, et dire que c'est immorale mais au final on fermera les yeux, après tout ce qu'on ne sait pas ne peut pas nous faire de mal...ou que si mais vaut mieux la fermer des fois.

Donc voler d'accord, même au nez et aux yeux de tous mais quand même avec un peu de bon sens. Par bon sens j'entends, si vous vous accrochez publiquement au pouvoir, vous passerez pour un gros dictateur qui n'a pas une once d'intelligence et de bon sens. Alors que si par exemple vous faites comme Putin, vous êtes tranquille. Voyez? Ou même soyez plus futé, arrivez à convaincre le peuple que jamais il n'y aura mieux que vous et le peuple en bon mouton manifestera pour votre réélection au lieu de votre éviction.

Mais encore faut-il que vous soyez assez sournois et assez organisé, et armé de patience...Ne pas venir avec vos gros sabots. Faites des talk show, donnez des interviews d'homme du peuple, d'homme pas assoiffé de pouvoir...mettez les journalistes, l'occident..dans vos poches. Et je ne vise personne, n'allez pas croire. Je m'inspire.

Bon qu'est ce que je disais donc, exiger qu'on révise la constitution pour que vous puissiez rester pendant que le peuple manifeste pour votre départ, comme vous dire? Ce n'est pas bien vu, comme on dit nous autres les snobs. C'est contre la bienséance. On est à l'époque où les gens préfèrent que vous les baisiez avec le sourire, comprenez? Donc rusez sournoisement dans les coulisses mais pour l'amour du Ciel soyez malin.

Blague à part, je m'interroge sur l'utilité de continuer à établir des constitutions, surtout en Afrique si  au final personne n'en a rien à foutre. Soit le système est mal fichu, soit on élit pas les bonnes personnes? La question étant est-ce que nos présidents changent avec le pouvoir, ou on a tendance à les élire aveuglement?Après tout, c'est vrai que souvent après une longue période de misère, n'importe qui nous tendant la main peut facilement passer par le sauveur, le messiah en personne.

Dans beaucoup de pays en voie de développement, qui ont connu des guerres des famines,des génocides, il y a toujours un type qui arrive à se faire passer pour celui qui a sauvé la situation à lui tout seul. Et évidemment on est contents de le croire, on aime les héros modernes. Une fois qu'on se trouve ce héros moderne, on l'idéalise, on le met sur un piédestal...Il ne peut fauter. Jusqu'au jour où forcement, il va nous enculer...ooops pardon, je veux dire nous décevoir..et là pour les plus courageux d'entre nous manifestent comme les burundais en ce moment, ou font comme ailleurs ils ferment les yeux et arrivent à se convaincre que tout va bien.

Après un statut sur facebook où je disais que l'idée même de changer la constitution pour un seul homme qui refuse de quitter le pouvoir était aberrante, j'ai eu un commentaire qui disait pourquoi pas? vu qu'on ne connaît pas les avenants et aboutissants de l'histoire. Ce qui est vrai on ne connaîtra jamais ce qui se passe réellement dans les coulisses du pouvoir mais une fois encore, c'est pour ça qu'on a besoin des lois, des règles établies, de la constitution, pour que chacun sache à quoi s'en tenir. Du moins en apparence. On aime bien les apparences nous les gens du 21ème siècle.

Je vois même ceux qui commencent à dire que Kagame doit y être pour quelque chose. Mais ce mec ne peut décemment pas être responsable de tous les malheurs qui frappent la région des grands lacs, si? Je veux dire il faut bien trouver un coupable mais encore restons objectif et réaliste. Bien sûr comme tout mec de pouvoir, il doit en avoir des cadavres dans son placard mais pour autant va-t-il endosser toute responsabilité dès que quelque chose arrivera dans cette région? Puis, les amalgames entre le Rwanda et le Burundi n'ont pas lieu d'être, tout simplement parce que la base des conflits n'est pas la même, et qu'au dernier nouvelle Kagame n'a pas annoncé sa candidature pour un troisième mandat. Vous aurez donc tout le loisir de chanter ces paroles quand la musique sera lancée.

J'ai bon lire tout ce qui me tombe sous la main je n'ai toujours pas compris ce que le président burundais propose ni pourquoi il veut réellement rester. Peut-être a-t-il pour modèle Mugabo, Kadhafi, Museveni and co, je ne sais pas. Loin de moi l'idée de penser qu'uns système à l'occident peut convenir à l'Afrique, parce que clairement les africains on dépasse les bornes dès qu'on nous laisse faire, jusque là on a pris l'habitude qu'on nous materne, qu'on nous nourrisse à la petite cuillère, l'émancipation comme un ado on en parle mais au fond on ne l'assume pas. Mais doit-on nous oppresser pour autant?

D'un autre côté quel message nos leaders envoient quand ils vont à l'encontre de nos volontés alors qu'on les élus afin de nous représenter? "On en a rien à foutre de vous"? On sait tous que les promesses électorales et autre programme ne sont que du pipeau. Mais est-ce une raison pour bafouer les droits des citoyens publiquement?

Africa Unite, eh bien Bob je suis désolée de te dire que ton rêve ne se réalisera pas, on le jette petit à petit dans la méditerranée. Il n'y a pas un jour sans conflit, sans drame, sans nouvelle rubis, absurdité de nos chers élus...Quel espoir il nous reste? La jeunesse? Encore faut-il qu'on nous laisse en placer une. Il faut écouter les anciens, c'est le mot clé sur notre cher continent, sauf que les anciens sont justement anciens...tout ce qui ne se renouvelle pas, meure. C'est aussi simple.




Scandaleusement,
Clo



P.S: Je ne visais personne, je précise:)


mercredi 22 avril 2015

Consommer à Overdoser






Vous connaissez l'adage qui dit "acheter des choses dont on a pas besoin pour impressionner des gens qu'on aime pas"...plus ça va, plus ça a du sens pour moi.

Si tu es africain, tu as sûrement déjà entendu tes parents dire "et qu'est ce que nos amis vont penser maintenant?" Je ne pense pas que ce soit seulement une chose propre aux africains d'ailleurs. Je parle de ça parce que c'est ce que je connais. Je me suis demandé donc ce qui nous inquiète le plus à propos de nos enfants, de nos frères et soeurs, de notre famille voir de nos amis..le fait qu'ils puissent être malheureux ou simplement différents ou même des voleurs, menteurs et j'en passe, le fait que tout ça ne doit pas leur rendre heureux ou on s'inquiète juste de savoir ce que les autres diront s'ils savent qu'un membre de notre famille, quelqu'un qui nous est proche tourne mal? Ou simplement ne s'en sort pas dans la vie? Ne rentre pas dans le moule? Combien de fois vous vous êtes retrouvés dans une conversation où on parle de quelqu'un qui va mal sans que pour autant personne ne se demande pourquoi elle va mal? Ni pourquoi elle en est là? Mais pourquoi on se le demanderait, ça nous fait tellement bien de voir le malheur des autres, ça nous rassure sur notre petite vie, sur nos travers.

On est dans une ère où on se vante de posséder des choses; des grosses voitures, de grandes maisons, des comptes en banque bien garnis...on se vante de notre vie métro boulot dodo. On ne se sent plus d'annoncer aux autres qu'on bosse dur et qu'on a plus une minute à nous.

On frime avec ce dont on s'achète, ce que notre famille possède, des biens que notre mari/femme possède. On se définit par ce qu'on possède, ce qu'on fait dans la vie. On vit pour travailler alors qu'on est censé travailler pour vivre. On n'a plus une minute pour se poser et se demander si ce qu'on fait nous convient ou même si c'est ce qu'on veut vraiment? Il n'y a plus de place pour le rêve. Par rêver j'entends, simplement rêver des choses simples comme découvrir une culture, écrire un bouquin, voir ceux qu'on aime heureux...

La personne ne se définit plus tellement en fonction ce qu'elle est vraiment, mais de ce qu'elle fait, de ce qu'elle possède. Qu'est ce qu'il fait ton fiancé "il est avocat" "oh c'est bien ça?" "il est artiste" "artiste c'est un métier ça? et il gagne bien sa vie?". Clairement, je n'irai pas cracher sur l'argent moi non plus, d'ailleurs si j'étais riche, je ne me generai pas pour vous le faire savoir; aussi souvent que possible, et de toutes les façons possibles,  j'habiterais probablement une villa à 10 chambres pour moi seule, et je roulerais dans une voiture qui peut faire 300km/h alors que  je vis dans une ville ou le maximum se limite à 120. C'est comme ça.

Mais ce qui m'inquiète le plus n'est pas tellement l'argent, parce que bon vous avez le droit de l'utiliser comme vous voulez si vous l'avez gagné et d'ailleurs travailler dur c'est très bien. Dans la vie il faut avoir des objectifs et se donner les moyens de les atteindre. Mais plus les années passent plus on a l'impression qu'on a tous les mêmes rêves. "Amasser un maximum de choses et d'argent." Le souci étant que dans cette société de moutons, la plupart de nous se condamnent à être malheureux à force de trop embrasser les rêves d'autrui, de vouloir faire ce qu'on attend de nous.

Faire de grandes études, acheter une maison, fonder une famille, c'est très bien si ce dont vous rêvez mais si ce n'est pas le cas, ce sera vivable pendant un temps jusqu'à ce qu'un jour ni vu ni connu, vous pétez un câble. Le problème c'est que quand le monde extérieur a l'impression que vous avez tout, vous ne pouvez en aucun cas vous plaindre, alors à la place, vous achetez une maison de vacances pour vous sentir mieux, vous vous faites refaire les seins, vous achetez une ferrari, vous vous tapez votre secrétaire, vous faites un régime...tout et n'importe quoi, pourvu que vous n'ayez pas à vraiment faire face à ce qui ne va pas.

Alors tout à coup, vous avez ce sourire figé en permanence, vous faites de l'humour, vous faites la fête, vous êtes heureux. Après tout si tout le monde pense que vous avez tout pour réussir, être heureux, c'est que ça doit être vrai.

Bon je parle je parle mais j'oublie où je voulais en venir. Au départ je voulais dire qu'on ne pense plus qu'à consommer et de préférence de façon à impressionner ceux qui nous entourent. Mais au fond ce n'est pas simplement de l'égocentrisme mais c'est aussi un peu, voir beaucoup ce que les autres attendent de nous...ta famille ou tes amis te reprocheront de trop travailler jusqu'à ce que tu sortes le chéquier pour leur payer une maison, une voiture, leurs sorties, leurs consommations, leurs vacances...là tout à coup on s'en cognera que tu travailles 16h par jour tant que tu as des choses, tu as les moyens.

Conclusion, consommer plus pour vivre plus? Consommer pour être heureux? Impressionner pour attirer/plaire? Paraître pour exister?


Scandaleusement,
Clo

dimanche 19 avril 2015

AFRICANS, what's wrong with Us?




Je ne sais pas pourquoi ni comment ces derniers temps, je me retrouve beaucoup à penser aux problèmes de l'Afrique, à son avenir, à son être profond...etc. Peut-être est-ce dû à la maturité, ou jusque que plus les années avancent, plus je pense à faire ma vie sur le continent qui m'a donné naissance, qui m'a inculqué certaines de mes valeurs. Ou juste parce qu'il y a du pognon à se faire, je ne sais pas:)

Mais aussi forte l'envie de rentrer, aussi grande est la peur, pour moi, pour mon fils de me voir vivre sur le continent. ça sonne très occidentale snob, oui je le suis un peu mais la question n'est pas là. Ces dernières années notre comportent en tant qu'africains me pose question, me fait m'inquiéter sérieusement sur notre capacité à construire un avenir meilleur pour nos enfants. Sur notre capacité à vivre ensemble, de cohabiter dans l'harmonie. Un processus de paix en somme.

Comment envisager un avenir paisible en voyant tout ce qui se passe ces derniers temps, surtout si on se fie à nos réactions ainsi qu'à de ceux qui sont censés nous représenter. On apprend donc jamais rien? Le passé nous a donc rien appris? Est-on condamnés à répéter  perpétuellement  les mêmes erreurs? La RDC, le Mali, Le Nigéria, Le Kenya, maintenant ces derniers jours l'Afrique du Sud. Pour ne pas citer pour la énième fois le génocide au Rwanda, les conflits incessants en Somalie, en Soudan, la famine en Ethiopie, les réfugiés burundais et j'en passe des meilleures.

Puis, notre réaction première étant souvent "Pourquoi l'occident ne nous aide pas?", mais Afrique, comment t'aimer si tu ne t'aimes pas toi-même? Attendre toujours que le reste du monde règle tes problèmes sera toujours ton premier souci, le chemin menant directement à'échec. Soyons lucide, pour le reste du monde, tu es comme une vache, on te dorlotait quand tu étais petit, pour mieux t'exploiter mais à la fin c'était pour que tu finisses dans l'assiette. Bon je suis nulle en métaphore, mais vous aurez compris l'idée.

Après l'attaque de #Garissa, je m'attendais à une réaction en masse de la part de nos dirigeants, mais aussi une prise de conscience chez nous africains, surtout chez la jeunesse. Un électrochoc en quelque sorte. Sauf qu'il n'en fût rien, non seulement nos politiciens n'ont pas daigné se montrer solidaire et prendre les mesures nécessaires, mais surtout la plupart d'entre nous étaient occupé à s'indigner de l'indifférence mondiale. Mais nous, qu'avons-nous fait? Par nous, j'entends toi en tant qu'africain qu'as-tu fait? à part t'indigner derrière ton écran de smartphone, de tablette, de laptop?

Moi non plus je te rassure, je n'ai rien fait. N'allez vas pas croire que j'ai des leçons à donner. Mais ça m'attriste tout ça. La plupart d'entre nous se vantent d'être désormais éduqués, dans le langage africain ça veut dire, qu'ils ont été dans de grandes écoles, que désormais on va à l'université, qu'on a des connaissances du monde, etc...mais est-ce qu'on se porte mieux? Mais est-ce que ça nous a enrichi?

Par là, j'entends qu'est ce que cet éducation nous apporte? On veut calquer sur le modèle occidental mais est-ce qu'on a les armes pour ça? Je veux peut-être en choquer plus d'un mais je ne pense pas qu'à l'état actuel des choses, on soit prêt pour l'idéologie occidentale, la démocratie telle qu'on nous la présente dans les livres parce qu'au fond tout ça n'est que foutaises...on veut copier un modèle qui n'est qu'illusion. Surtout un modèle qui prend un long processus avant même de prétendre d'adopter.

Au Rwanda par exemple, on a du mal à envisager le départ du président actuel, lors de discussions avec des amis rwandais, je me retrouvé confronté à deux camps, des pro Kagame qui disent que son départ va créer le chaos, d'autres trouvant que c'est juste de la propagande pour rester au pouvoir...mais si tu es rwandais, poses toi juste la question essentielle, Que veux-je pour mon pays? Le mieux pour lui, sans tenir compte de l'avis de tout le monde, mais en pensant bien commun, avenir...et la réponse devrait être la même si on clame tous vouloir ce qu'il y a de mieux pour notre petit pays. Enfin, ça était juste une parenthèse.

Au fond, ce qu'on devrait vouloir pour l'Afrique c'est la prospérité, une économie stable,  un dialogue ouvert sur nos problèmes fondamentales, apprendre à régler nos conflits sans verser le sang des innocents...ce qui me révulse par dessus tout est cet utilisation de Dieu à tout va, apprenons à penser, à réfléchir, je ne sais pas si Dieu existe, mais prendre des armes en son nom ne me semble pas être la solution, non plus espérer juste prier pour qu'il vienne tout résoudre. Parce que même si ce Dieu existe vraiment, il m'a l'air bien occupé ailleurs pour le moment, ou il a tout simplement décidé de nous laisser utiliser les cerveaux qu'il nous a donnés. Et s'il existe il doit se dire quel gâchis, donner aux hommes une intelligence supérieure pour qu'au final ils se conduisent pire que des animaux?

Tous ces héros d'Afrique qui doivent errer sans trouver la paix éternelle... ils sont morts pour des valeurs qu'on ne se gêne pas de bafouer à tort et à travers, de Patrice Lumumba en passant part Thomas Sankara à Nelson Mandela...Comment expliquer à Mandela qu'il soit resté en prison plus de 20 ans afin de défendre la liberté pour les noirs sud africains, pour qu'ensuite une fois parti, ceux-ci se conduisent tel qu'ils le font ces derniers jours? C'est l'ami blanc qui doit bien rire en disant "je vous avais bien dit que c'étaient des signes".

Mais que fait l'Union Africaine au juste? De toutes les institutions inutiles, celle là est en tête liste. Depuis que je suis en âge de comprendre plus ou moins le fonctionnement du monde, de m'intéresser à la politique, je ne me rappelle pas d'une seule action significative menée par l'UA. Pas assez de ressources? Pas assez de pouvoir? Ou simplement un manque d'envie, d'ambition et d'organisation?

On va juste se contenter de vivre au rythme des coups d'état, des morts en masse, des attaques terroristes, des famines, des conflits incessants? Comment envisageons-nous l'avenir? Parce que je veux bien moi qu'on s'éduque plus, qu'on veuille vivre en démocratie, qu'on s'ouvre sur le monde mais à quoi bon si on ne se donne pas les moyens de réussir? à quoi bon, si du jour au le lendemain, on est capable de prendre des armes pour attaquer nos voisins, nos concitoyens, nos frères africains? En quoi bon si on apprend pas à construire ensemble, à avancer ensemble? à accepter nos différences?

En conclusion, pour que le monde nous respecte, on doit apprendre à nous respecter, nous accepter, à nous aimer. N'allons pas demander aux autres de résoudre nos problèmes pendant qu'on est occupé à en créer d'autres. Apprenons à réfléchir avant d'agir. Nonobstant les obstacles, notre avenir pourrait être brillant. Le jour où l'africain aimera l'africain et l'Afrique, on aura tout gagner.



Sincèrement,
Clo


PS: Je suis trop révoltée en ce moment, je sais. Un truc de dingue.

vendredi 3 avril 2015

Rwanda 21

Rwanda,


Je te félicite de tes progrès
Je suis fière du chemin parcouru
Je me vante d'être ton enfant

Tu viens de loin mais tu iras loin
Tu as pleuré mais tu sauras rire
Tu as été mis à genoux
Tu te tiens débout

Je te souhaite de savoir réconcilier
Je te souhaite de savoir pardonner
Je te souhaite de savoir vaincre
Je te souhaite de savoir accepter

La vie ne t'a pas fait cadeau
Pourtant tu as su t'en accommoder
Le destin t'a joué un tour maléfique
Pourtant tu as lui rendu magie

Je rêve de toi fort
Je rêve de toi généreux
Je rêve de toi accompli
Je rêve de toi accueillant
Je rêve de toi conscient


Conscient de ta beauté
Conscient de ton histoire
Conscient de ton devoir
Conscient de ton passé
Conscient de ton présent
Conscient de ton futur

Rwanda, le beau
Rwanda, le meurtri
Rwanda, le mélancolique
Rwanda, l'incompri
Rwanda, le nostaligique
Rwanda, le colérique
Rwanda, le joyeux
Rwanda, le courageux


Tu as été
Tu es
Tu seras


Les obstacles ne seront qu'encouragements
Les blessures ne seront que motivations
Les chagrins ne seront que forces


Relèves la tête
Marches droit et fier


Ais espoir.


Sincèrement,
Clo

Bienséance Virtuelle.

Un petit guide de conduite virtuelle.






Heureux, tu seras
Gentillesse, tu feindras
Intelligent, tu paraîtras
Critiquer, tu devras
Humour, tu exerceras

Quand Tu perdras un être cher, tu ne tomberas pas en dépression non. Tu t'efforceras de te rappeler et ne garder que les bons moments

Tout le monde est beau, tu diras.

L'art de hahahahaha mouhahahah pouhahahah ehehehehe theheheheheh krkrkr lol, tu manieras

Ton cas tu choisiras....tu seras ou ringard ou branché, ou drôle ou sérieux, ou critique ou critiqué, accusé ou juge...

Un avis sur tout tu auras
La politique, tu respireras

Ne pas aimer l'hypocrisie, tu clameras
Poignards dans le dos, tu planteras
Radio rumeurs, tu aimeras
Conflits, tu créeras


Énervé, tu seras.. souvent
Sportif, tu simuleras
Manger sain, tu devras
Tes défauts, tu assumeras

Écologie tu encourageras
Choqué par les atrocités du monde, tu seras
Sauver le monde, tu voudras

Racisme, tu condamneras
Fier de ton ton pays, tu sembleras
Le manque d'humilité, tu déploreras

Dieu, tu questionneras
Célibatat, tu chériras
Couple, tu afficheras
Ta bouffe, tu instagrameras
Tes faits, tu snapchateras
Alcool, tu géreras
La gueule, tu te torcheras

L'art, la musique, la mode, la politique, pour pour toi, aucun secret ils n'auront
Un blog, tu tiendras
Facebook, tu snoberas
Ta grande gueule, tu imposeras
Leçons de morale, tu tweeteras


Avec tout le monde, tu flirteras
Les my love, mon amour, m'y chéri (e), my bro...tu distribueras
Humour intellectuel, tu manieras



Surtout AU COURANT DE TOUT, tu seras.



Scandaleusement,
Clo



PS: Soyez chou, rallongez la liste on en fera un bouquin!

vendredi 13 mars 2015

Madame, Monsieur!



Vous saurez que vous avez basculé du côté obscur de la force quand un jour ni vu ni connu une insolente de 20 ans, vous appellera Madame/Monsieur à haute voix sans honte aucune.

Au début vous ferez Bien sûr semblant que vous ne savez pas que c'est à vous que cette mal élevée s'adresse,  dans ce cas

Vous regarderez autour de vous feignant de chercher à qui elle peut bien s'adresser

Vous pretendrez d'être au téléphone en pleine conversation hyper fun et jeunez (oh ma darling la pure folie le weekend dernier, on se remet ça ce weekend?) sauf que personne n'appelle plus personne darling depuis au moins les années 20

Vous ferez demi tour sans lui jeter un œil genre mais Oooh madame toi même

Vous garderez le sourire et repondrez poliment,votre dignité en -5000m du sol, mais vous êtes un(e adulte merde


Peu importe la façon de vous avez réagi sur le coup, après c'est la chaos, vous checkez votre visage à la recherche de rides, vous vous rassurez que non vous ne semblez pas vieux, c'est la maturité qui se voit...Ah bah tiens!

Madame, monsieur? Mais comment est-ce arrivé, il n'y a pas si longtemps vous aviez encore 20 ans vivant au crochet de papa et maman, pas de crédit voiture ou maison, personne n'attende rien de vous à part peut-être étudier et vous bourrer la gueule puissance 1000 tous les weekends. Maintenant on veut que vous ayez des projets, que vous arretiez de rêver...adieu les vacances avec copains, bonjour les vacances avec bambins qui crient.

Vous êtes adulte mais ...les adultes vous prennent pour un enfant, les jeunes vous prennent pour un vieux. Que de misère. Tout le monde vous parle de votre chance, vous avez l'âge idéal...hein c'est super. Métro boulot dodo, il paraît que c'est une chance folle que vous avez! Tout le monde en rêve. Ah bon? Tout le monde en rêve?

Les uns pousseront le bouchon jusqu'à dire qu'ils vous envient. Envier la vie pantouflarde à compter ses factures? Oh c'est super.

Bon ne noircissons pas tout, vous êtes encore relativement beau/belle...enfin habillé (e), nu c'est une autre histoire, les bourrelets les seins qui tombent, un abdo à la place de votre ancien sixpacks que vous exhibiez à la plage avec fierté autre fois...en même temps aucune activité physique à votre compteur...sinon ce n'est le gonfoilage devant le foot/séries...vos amis vous proposez de sortir vous sortez des trucs du genre

Je ne peux pas je suis crevé
Je ne peux pas, y ma série qui sort (hein)
Je ne peux pas, tu sais les enfants
Je ne peux pas, tu sais demain je me lève tôt


Hein? Vous êtes sur une mauvaise pente clairement. Votre libido décline et ne sera bientôt qu'un lointain souvenir. Pour remedier à tout ça, vous prenez un abonnement au sport, ça y est vous êtes motivés, non seulement vous allez retrouver votre corps des 18 ans mais aussi la mentalité tiens!

Motivé, motivée une semaine, 2 semaines, 3 semaines..vous avez été à la gym 2 fois en tout...puis non qui a besoin de sport? De corps de rêve? De rêver? Huh? Vous êtes bien comme vous êtes, vous avez le bel âge, vous avez le bel âge, la maturité, une bonne situation...ah non vraiment votre vie vous convient telle qu'elle! Vous seriez presque convaincant dis donc!



Scandaleusement,
Clo


P.S: Tout ça ne nous regarde pas, on a choisi, forever young, la bêtise ça nous connaît;)

jeudi 12 mars 2015

Love Is Overatted?





Tu es toute ma vie
Je t'aime plus que ma vie
Je t'ai aimé dès la première seconde
Si tu me quittes je me coupe les veines
Sans toi ma vie n'aurais pas de sens
Je veux que tu sois le père (la mère) de mes enfants (vous vous connaissez depuis 2jours)
Je veux être ton tout.
Je pourrais décrocher la lune pour toi



Etc Etc.


Nooon. Je m'explique. L'amour c'est beau c'est génial, vous serez peu à me contredire même vous là qui crie que l'amour c'est de la merde, je sais qu'au fond de vous, il y a un petit coeur qui bat. Mais tout de même les phrases que je vienne d'énoncer précédemment et beaucoup d'autres ce sont des conneries. Mes parents disent souvent que de nous jours on est plus en apparence et dans les mots qu'avant..mais en même temps c'est la faute à qui hein, de ces connards de Shakespeare, Hugo, Montesquieu et j'en passe. Des déclarations enflammés alors que derrière ils niquaient tout ce qui a bouge, avec une jupe ou non...Par conséquent l'amour désespéré, passionné, sans limites est un concept inculqué depuis des générations...on l'interprète juste un peu différemment de génération en génération. La seule donnée qui ne change pas est sans doute qu'on le dit tous par pur égoïsme. Le seul amour non intéressé est peut-être celui d'une mère mais elle aussi attendait de devenir millionnaire et ne lui achetais qu'un petit appartement au lieu de la grosse villa. Finit l'amour inconditionnel.

Moi-même je me rappelle avoir dit que j'aimerais quelqu'un inconditionnellement, ouais d'accord j'étais dans l'euphorie et le peu de fois que je l'ai dit, ces personnes ont toujours une place dans ma vie...oui y en a que je déteste mais ça aussi c'est une place dans ma vie.  Si vous pensez le contrôle c'est que vous n'avez pas encore réalisé que haïr epuise encore plus que d'aimer...Puis force de constater que j'ai fini par les quitter ou eux m'ont quitté mais que voilà on se porte tous bien. Personne ne s'est ouvert les veines, point de dépression, même pas un petit séjour dans un hôpital psychiatrique...que dalle. On a poussé le vice à devenir amis pour certains, à se marier pour d'autres (ouais les sales bâtards, que de menteurs). Puis si vraiment tout ça était vrai, le meurtre ou les guerres ne seraient plus nécessaires. Tu l'aimes ensuite tu le (la) quittes, (plutôt tu le (la) laisses t'aimer) ni vu ni connu. Bon débarras.

Bon, connerie à part, Roméo et Juliette, Cendrillon, Julia Roberts et Richard Gere, tout ça tout ça...nous font croire que oui l'amour au premier regard et qui dure il n'y a que ça de vrai. Mais les uns se sont aimés une semaine et morts puis basta. Cendrillon elle c'était juste une jeune femme innocente qui s'est trouvé un gourou, quand à Julia et Richard (pretty woman hello!)...c'est juste pour faire croire aux prostituées que tout est possible, parce que bon le gouvernement ne tient pas à leur payer un psy...nous non plus on ne tient pas à payer des taxes pour ça d'ailleurs...quoi? Enfin bref.

Depuis un temps cela dit notre modèle du couple évolue, on veut être Angelina et Brad, Jay-Z et Beyoncé, Kim et Kanye, Michelle et Obama (pour ces derniers je conseille de regarder House Of Cards...vous verrez tout ça d'un autre oeil après. En ce qui concerne nos stars méfiez vous d'une femme squelettique d'un homme qui fait nounou, d'un rappeur à grosses lèvres, d'une noire blonde, d'une ex star de X amateur et surtout d'un rappeur qui fait des trucs moches hors de prix.

Je ne sais plus où je voulais en venir, ah ouais l'amour éternel et inconditionnel n'existe pas vraiment. Et ouais. Remettez-vous. Mais je ne vais pas vous décourager je vais vous dire que quand même l'amour existe mais juste peut-être pas sous la forme qu'on veut absolument le présenter.

Amour amitié
Amour respect
Amour fraternel
Amour tendresse
Amour admiration

Je me sens Shakespeare de mon temps.

Conclusion, je suis totalement à côté de mes pompes mais je pense que vous avez compris le principal. Ne faites pas de quelque chose ce dont ce n'est pas. Oui Roméo est mort pour Juliette, mais rien ne sert de le dire aussi, à  moins de prévoir de le faire vraiment.  Vous serez lâche de mettre à votre vie mais au moins vous serez un homme de parole.


Scandaleusement,
Clo


PS: Je m'ennuie en ce moment, si quelqu'un veut m'aimer, c'est le moment:)

lundi 16 février 2015

Ma tête Mon Cœur et Mon corps, Encore.






Les voilà encore repartis en désaccord. C'est une manie chez eux, une vraie maladie!



Tête: je vous avais bien dit qu'elle allait m'écouter et enfin se reprendre en mains

Coeur: Ah parce que pour toi réfléchir comme un robot c'est ça se reprendre en mains?

Tête: Bah ouais, elle est devenue sensée enfin!

Coeur: laisses moi te dire que ça n'a rien de sensé tout ça. Autant me remplacer par une caricaturiste!

Tête: et pourquoi pas! Ça ne nous ferait pas de mal un peu de justesse!

Coeur: et pourquoi tu ne dis rien toi? Tu es là à tapoter du doigt comme un con!

Corps: Je m'ennuie voilà. Vos conversations me fatiguent.

Tête: oui mais cela ne nous dit pas ce que tu penses de tout ça!

Coeur: c'est vrai ça! Ais les couilles de t'exprimer un peu!

Corps: les couilles tu dis! Avec vos décisions merdiques qui me tombent toujours dessus?

Tête et Coeur: quoi? Comment ça?

Corps: Un coup, elle t'écoute toi et ton grand ego et voilà que je m'ennuie comme un rat mort. Soit disant elle réfléchit, ne fait plus des trucs impulsifs! This is boring man!

Coeur: et qu'est ce que moi je viens faire dans tout ça?

Corps: Ah toi tu te tais! À chaque fois qu'elle t'écoute j'en paie les conséquences. Un jour elle est heureuse elle plane, l'autre elle pleure toute la journée...de quoi me rendre fou! Mixiou!

Tête: alors sois heureux qu'elle est soit enfin posée, réfléchie, sereine!

Corps: hahaha laissez moi rire, sereine! Qu'est ce qu'il ne faut pas entendre vraiment! Elle ne fait plus la folle, ne couche plus, ne se saoule plus...ah vraiment super!

Cœur: ah tu vois ce que je disais! Au moins avec Moi, elle vit, elle vibre!

Tête: Toi avec tes vibrations. Tu la prends pour un godemichet?

Corps: Ah voilà de ce que j'aurais besoin! Au moins peut-être avec ça, je serai touché. Parce que moi là je n'en peux plus, je suis tendu!

Coeur: Moi je dis que cette petite a besoin de retomber amoureuse, voyez!

Tête: voilà j'en étais sûr que tu allais ramener tes conneries sur l'amour! Faut toujours que tu la ramènes avec ça!

Coeur: bah quoi il n'y a que ça de vrai dans la vie! Tu as déjà vu son sourire au matin quand elle est vraiment amoureuse? Elle rayonne!

Corps: ça c'est vrai, j'avoue que je me sens mieux quand elle est dans cet état. Je me sens beau sans efforts.

Tête: ah ouais? Et tu te sens toujours aussi beau quand elle se couche dans son vomi après une bonne cuite parce qu'un millième connard lui a tourné le dos?

Corps: ah beuurk. Plus jamais ça! Après je pue, je me traîne comme un escargot. J'ai des courbatures, une vraie torture!

Cœur: mais au moins dans ces moments là elle vit vraiment! Elle sent des choses. Là elle est toute rigide, on ne la reconnaît plus!

Corps: je dois avouer que c'est vrai! Ce n'est pas une vie d'être aussi sage à son âge!

Tête: mais tu parles comme si elle avait 18ans. C'est loin cet époque!

Corps: ouais et ce n'est pas faute d'avoir essayé d'y rester!

Coeur: toi vraiment! Tu es une vraie pute! Tu ne sais jamais où tu te situes!

Corps: si je le sais, exactement entre vous deux. Seulement Ma balance penche là où on couche le plus.

Tête: bah voilà! Une vraie traînée! Coucher coucher tu n'as que ce mot à la bouche!

Corps: et à quoi je devrais penser je te prie?!

Tête: à t'entretenir par exemple, manger sain, faire de l'exercice...te coucher tôt etc!

Tête: haaa! Se coucher tôt tu dis! Ce n'est certainement pas moi qui ait eu idée de cette conversation à 3h du matin! Alors balaie devant ta porte!

Cœur: bon taisez-vous. On vient de recevoir un message de chéri. Oh c'est mignon, il dit qu'elle lui manque. Je dois dire que celui-là je l'aime bien...il la respecte. Il serait temps que je m'implique plus!

Tête: Nous y voilà! Ils la respectent tous au début. Ils sont tous pareils. Il va aussi nous détruire celui-là. Il veut probablement la mettre sans son lit comme tous les autres!

Corps: ah ouais ça, ce serait génial! Enfin un peu d'action par ici. Je n'y croyais plus!

Tête: alors toi vraiment il te faudrait un cerveau à la place du vagin. Arrêtez de vouloir toujours écarter tes jambes pour le premier venu.

Coeur: il n'est pas le premier venu! Ça fait quand même un mois qu'il lui tourne autour, il est charmant. Il va même peut-être lui apporter des fleurs la prochaine fois!

Corps: des fleurs? Mais pourquoi faire? Ce n'est pas comme si on allait les bouffer! N'importe quoi!

Tête: merde vous êtes trop cons. On s'en fout de ce qu'il apporte! On ne se fera pas avoir cette fois-ci compris? J'en ai marre de me faire mener en bateau!

Coeur: mais personne ne mène personne en bateau, il a l'air sincère ce mec!

Tête: ah genre tu le connais bien!

Corps: c'est Joli tout ça mais moi je m'en cogne de sa sincérité, je veux juste m'envoyer en l'air!

Cœur: ne sois pas vulgaire je te jure!

Corps: ça va, je veux faire l'amour! Ça te va ça? Regarder les étoiles tout ça!

Tête: bouhahaha l'amour. Vous savez bien que ça n'existe pas. Ouvrez les yeux. À chaque fois d'ailleurs quelqu'un ici nous affirme que c'est le vrai. J'ai même perdu le fil depuis le temps!

Coeur: oui je sais. Mais il y a différentes sortes d'amour. Et différentes façons de les vivre!

Tête: ah ouais? C'est ça ta dernière trouvaille pour nous faire avaler tes conneries!?

Coeur: Je n'essaie pas de vous faire avaler quoi que ce soit...

Corps: ah moi je voudrais bien en avaler des trucs

Tête: Toi fous nous la paix sérieux. Et toi arrêtes tes conneries, ne recommences pas pour notre bien à tous...

Coeur: Puisque je te dis que cette fois c'est différent!

Corps: ah on va enfin coucher...on va coucher, ça va bouger..eh eh

Tête: Euuuh merde...





Je ne sais pas du quel, je vais me débarrasser mais croyez bien que c'est urgent.


Scandaleusement,
Clo



P.S: Je vais les amener tous causer avec le psy demain. Je n'en peux plus de leurs conneries.





jeudi 12 février 2015

Désormais






Mes sens ont repris du sens
Ma vue est plus claire
Je n'erre plus
J'avance
J'ai appris du temps
Que le temps nous était compte
Mes défauts ne sont point mes défaites
Mes qualités me sont claires
La perfection je ne la cherche plus
Car elle me semble désormais perfide

Mon grand amour
C'est mon écriture
En elle je puise ma force
Un peu de ma sagesse
Un peu de mon insolence
Le paradis je ne l'attend plus l'au-delà
Je le crée dans ma bulle

Je n'espère plus
Je savoure
Maintenant
Demain n'est que dérisoire
Mon passé est passé
Mon présent m'appartient

Mon âme n'est pas pure
Mais puissante
Je ne me projette pas à l'horizon
Je m'ouvre des horizons
Dans ce jeu on perd, on gagne
Tant qu'on perdure
Mon empreinte n'est pas ma prison
Mais mon emprise

Dans le fond de mon âme
Y a désormais une flamme
Les cris de mon cœur ne sont plus des appels au secours
L'esprit de mon coeur reste maître
L'intelligence de mon âme n'a pas d'échéance

J'espère
Je sens

Jadis je survivais
Désormais je vis


Sincèrement


Clo

jeudi 5 février 2015

Afrique, tu es Forte.





Le monde ne s'arrête pas à la méditerranée!

Y a quelques jours de cela, l'une de mes followers a tweeté "Et Si on avait une semaine consacrée à l'Afrique ou même juste un jour?". Une semaine africaine, durant laquelle l'Afrique serait le nombril du monde en quelque sorte.

Ça m'a fait réfléchir. Tout d'abord au fait que le monde s'en fiche un peu qu'on vive où qu'on crève. D'où mon titre. Oui dit comme ça ça semble un peu péjoratif ett

facilement résumé c'est vrai. Y a des occidentaux intelligents et ouverts sur le monde comme y a des africains cons et racistes mais la question n'est pas vraiment là. On va parler en général et de ce qui se passe autour de nous tous les jours.

Vous vous rappelez il y a quelques temps, le Boko Haram à enlevé des écolières nigériennes, jusqu'à l'heure actuelle je ne pensais pas qu'elles étaient relâchées ou que si mais je ne l'ai pas su car au fond je suis qu'une petite occidentale aussi, un peu pourrie par la vie. Bref je ne me rappelle pas d'une vraie action commune internationale pour libérer ces fillettes, mis à part des hashtags évidement. Depuis qu'on croit que les hashtags sont l'avenir on nous arrête plus! C'est juste un exemple parmi d'autres (le Rwanda, le Congo, l'Éthiopie, le Soudan...) pour démonter que certains considèrent qu'on est pas tous égaux. Noir < Asiatique < Arabe <Blanc...enfin pour vite résumer. Je ne suis pas une personne révoltée en général, d'ailleurs tant que je mange et fais du shopping moi le reste je m'en cogne. L'Altermondialisme n'est pas mon dada. Mais des fois comme ça je me sens poussé une once d'humanité.

Je disais donc, qu'est ce qui définit la valeur d'un individu? Sa couleur de peau? L'endroit où il est né? Sa fortune? Son nom de famille?...Est-ce que naître ici ou là te rend plus important que l'autre ou encore plus intelligent? Je suis venue en Europe à l'âge de 15 ans donc en pleine adolescence. Sans vouloir me vanter enfin quand même un peu;) jusque là j'avais toujours excellé à l'école mais en arrivant sur Bruxelles on a voulu me mettre dans la section professionnelle, donc des plus faibles...juste parce que je venais du Rwanda et à qu'à leurs yeux j'aurais été incapable de suivre dans un cursus normal...je remercie mes parents de ne pas avoir cédé d'ailleurs. Cette période m'a marquée car je me demandais comment quelqu'un pouvait déjà estimé que je ne serais pas à la hauteur sans même m'avoir donné une chance? Malheureusement mon cas n'est pas isolé, ce sera un sujet pour une autre fois. Je voulais juste démontrer que certaines personnes estiment ton intelligence, tes capacités se basant sur ta couleur de peau ou sur tes origines.

Avant de tomber dans les oh c'est la faute du colonisateur, c'est la faute des blancs, balayont d'abord devant notre porte. Enfant d'Afrique, n'attends pas qu'on te donne, appropries toi ce qui t'appartient. Penses avant d'agir. Ne hais pas ton voisin dont vous partagez les mêmes problèmes, construisez ensemble. Ne vois pas la vie à travers la guerre, vois la vie à travers la paix. Ne résous pas tes conflits par les armes, résous les avec ta tête. Apprends à exploiter les ressources que tu as, au lieu d'attendre que l'occident vienne les exploite et te filer des miettes sur tes propres terres. Respectes tes semblables et sois bon avec eux pour pouvoir travailler ensemble. Apprends à avoir tes propres valeurs, tes propres opinions au lieu d'embrasser les premières qu'on te suggère. Ne sous estimes guère tes capacités à réfléchir et construire ton pays, ton continent. Apprends à penser "nous" souvent au lieu de "je" à chaque fois....bon ok Mère Theresa sort de ce corps!

Tout ça pour dire que même si le monde ne nous facilite pas les choses, les africains sommes parfois nos propres ennemis. Regardez la majorité de nos dirigeants qui ne sont dirigeants que de nom au fond, vu qu'ils sont dirigé par la corruption...ils jouent au jeu de "qui me paiera le plus fort pourra me posséder"...certains ne jurant que par l'américain, les autres par l'européen, les autres par la religion...mais personne ne jurant par son peuple. En tout cas les exemples sont minces. Notre éducation est en ruine...on ne connaît pas vraiment les langues pour enfin nous même nous représenter au plan international, on ne connaît pas non plus notre culture...On attend qu'on nous file des restés sur nos diamants, sur notre pétrole, sur notre cuivre, sur notre café, etc...certains d'entre nous sommes trop occupés à participer à l'économie de l'occident car on ne comprend plus chez nous...on ne se sent pas vraiment à la maison...le pourquoi? On ne le sait pas vraiment on parcourt le monde à la recherche d'un chez nous. Quelqu'un m'a dit qu'il se sente mieux dans les montagnes neigeuse plutôt que dans son pays ensoleillé! La plupart d'entre ne se reconnaissent pas dans cet Afrique pourtant soi disant moderne. Les femmes se blanchissent la peau pour enfin accéder à l'idéale beauté qu'on nous impose, les mecs se defrisent les cheveux...on ne sait plus qui on est.

Comment dans ce cas nous faire respecter si on ne se respecte pas nous mêmes, ne s'estime pas assez bien?

Cher ami d'Afrique ou te définissant comme tel, si tu veux aider, apprends aux populations à  pêcher, à. construire, à user économiquement de leurs ressources, les langues étrangères, envoies des profs ou eduque ceux qui sont sur place, apprends leur à exploiter ce qu'ils ont...au lieu de jeter des millions aux vautours pour te sentir mieux dans ta peau ou même pire pour gagner encore plus sur leur dos.


Ma chère terre d'Afrique, Mamaland tu es belle. Prends conscience de tes avoirs, de tes capacités, de ta beauté et de ta bonté. Tu es faite pour briller, alors brilles de mille feux! Tiens toi débout, tu n'as pas besoin de béquilles. Tu es forte et prête.


Clo


PS: si tu as lu jusqu'au au bout, un gros bisous sur tes lèvres;)


mercredi 4 février 2015

We're Not Our Mistakes.



Parfois à une certaine période de sa vie, on fait tellement d'erreurs que les autres ne nous voient plus que par ça ou pire que nous ne nous voyons plus qu'à travers ça nous même. S'il y a une chose que la vie m'a appris ces dernières années surtout ces derniers mois est que le pardon dont on a le plus besoin pour avancer est celui venant de nous mêmes. Rien ne peut détruire plus que de s'en vouloir à soi-même. Ne me comprenez pas mal, il faut aussi savoir accepter ses fautes et s'excuser. Et d'ailleurs ça fait un bien fou de dire la vérité et reconnaître ses torts. Simplement le pardon des autres ne tient pas qu'à nous. C'est pour cette raison que sachant qu'on ne peut en aucun prévoir qui saura nous pardonner ou non, on ne peut baser la suite de notre vie sur ça. Excusez-vous sincèrement, pardonnez-vous et le reste n'est pas de votre ressort.

Oh Oprah, Dr Phil, et Steve Harvey font une réunion dans mon cerveau en ce moment même. Donc excusez ce jargon psychologique.

Je disais donc vos erreurs ne sont pas vous. Elles ne vous représentent pas, ne vous définissent pas. Vous les avez faites (nous les avons faites), la meilleure chose qu'on peut faire est d'accepter le passé et apprendre de celui-ci. Ne les laissez pas vous empêcher de rêver, d'aimer, de rire aux éclats, de nous lier d'amitié, de prendre des risques, de faire des projets.

La peur de recommencer peut  parfois tellement  nous terroriser qu'on se refuse à prendre des risques. Qu'on se refuse à espérer, qu'on se refuse de penser à demain. De peur de nous décevoir nous même ou encore de décevoir les autres. Le pire sera quand on ne croit plus car les autres nous ont déçu, fait mal, brisé...qu'on se refuse à pardonner. Je vous ai fait remarqué que s'excuser est la chose la plus libératrice qu'on puisse faire mais en fait de compte pardonner l'est tout autant. Pardonner, ne plus être en colère, respirer à nouveau, laisser le poids de cette haine, déception s'envoler. S'autoriser à nouveau à croire, croire que les autres puissent réellement regretter ou qu'ils aient des raisons d'avoir fait ce qu'ils ont fait ou même si ce n'est pas le cas, pardonnez juste pour vous sauver vous-même. Si la culpabilité détruit, la colère détruit tout autant.

Puis ici bas, on est tous un peu une bande de crétins, imbéciles, menteurs, tricheurs...mais osons croire qu'il existe des gens qui ne nous veulent que du bien. Ne mettons pas quelqu'un dans une case car par le passé il a fait ceci ou cela surtout quand on a aucune preuve que la personne n'ait pas changé. Bon, qu'on se comprenne bien, on ne va pas tout à coup vivre dans un monde de bisounours où tout le monde il est gentil, tout le monde il est beau, où les oiseaux chantent et où chaque Barbie aurait son Ken non. Mais ça ne nous ferait pas de mal d'être plus tolérants plus compréhensifs. D'accepter la main qui nous ait tendu sincèrement, d'accepter l'amitié, l'amour qu'on nous donne généreusement. De croire que toute personne qu'on rencontre qu'un nouveau problème qu'à régler, croyons qu'elle peut être la solution.

N'ayons pas peur de notre cœur. Le cœur est sincère il vit au rythme de nos plus belles émotions, nos plus grandes peurs, il ne triche pas, ne ment pas. On privilégie souvent le cerveau car on veut penser, analyser, évoluer les risques, qu'on a tendance à ignorer ce qu'on ressent vraiment. Alors faisons l'effort de le laisser battre haut et fort. Vivons intensément.

Dans cette vie, rien ne sert de se définir juge ou accusé. Soyons juste nous. Avec nos triomphes et nos déboires, nos qualités et nos défauts. Lâchons prise.


Sincèrement,
Clo



PS: Cherchez pas, hier j'ai été chez mon psy.

lundi 2 février 2015

Mon Prince Arabe





Cher Prince Arabe (saoudien, qatari,...peu importe je ne suis pas raciste)

Tout d'abord je te salue bien. Tu permets que je te tutoie hein. Entre gens du monde ça se fait même si je sais que vous autres gens riches et puissants, vous aimez qu'on vous vouvoie histoire de vous sentir important mais ici tu seras chou et feras une exception, je te remercie. Donc bonjour, j'espère que le poids de tout ce pognon ne te pèse pas trop et que ta tasse de café en or massif t'a fait du bien ce matin.

Je me permets de t'écrire pour te dire qu'après réflexion j'ai décidé de t'épouser. Tout d'abord parce que je vise haut dans la vie, j'ai de l'ambition tout ça...ensuite parce que je suis une amoureuse de la moyen orient puis aussi vois-tu Je veux une émeraude pour mes fiançailles et j'ai bon regardé autour de moi je ne vois personne d'autre capable de m'offrir ça. Et comme je me fais vieille ça urge tu comprends? Puis bon j'ai appris que tu t'en cognes un peu de la femme que tu épouses tant qu'elle belle, obéissante et de bonne famille.

Belle ça va, je ne suis pas moche et avec ta tune je peux m'arranger, bistouri ni vu ni connu. Pour la famille, ça va aussi, mes parents ne sont pas riches mais ce sont des gens bien, qui ne te feront jamais honte et qui seront à jamais reconnaissant de la villa que tu vas leur offrir au Zanzibar pour leurs vieux jours.

Obéissante, c'est là que ça va se corser un peu. Je veux dire bon je peux cuisiner pour toi, faire ton lit...mais voilà y a comme un hic, faire des pirouettes quand tu rentreras à la maison, ça va le faire moyen...laver tes sous-vêtements ça ne va pas le faire non plus en fait. Ne parlons même pas de manger comme une domestique dans la cuisine pendant que tu t'attables avec tes amis dans notre salle à manger. Le voile ça va, je peux me couvrir les cheveux enfin quand on est en public, par public j'entends tes sorties officielles...et non quand j'irai danser le samedi soir. Comment? Je n'aurai pas le droit d'aller danser?..Eh bien on ne va pas commencer à chipoter avec les détails, je suis sûr que le Coran n'a rien contre un peu d'amusement de temps en temps. Je pourrai donc m'accommoder de couvrir mes cheveux mais pas mon visage hein, Dieu me l'a donné pour que j'en sois fière...oops Allah je veux dire. Puis ce n'est pas pour être chiante ça me rappellerait trop les mauvais films de Ninja. Puis je refuse que tu ais plusieurs femmes, je ne vois pas qu'est ce que tu irais chercher...le sexe ce sera quand tu veux. Tant que c'est dans le respect et la bonne humeur, moi je serai partante quand tu voudras.

Ensuite mon cher amour, je veux pouvoir conduire. Je sais que cette idée te hérisse les cheveux mais penses-y. Un jour on pourrait te te tirer dessus, bah quoi ça arrive même au princes du pétrole crois moi...et qu'on ne soit que tous les deux...imagines! Ce serait bien ta veine que je ne puisse même pas t'amener à l'hôpital le plus proche huh! Puis pour finir, je sais que tu as beaucoup d'oseilles mais je tiens à travailler. Bah ouais tu pourrais mourir en me laissant avec des dettes astronomiques, Et ouais figures toi que des fois j'ai des doutes hein, si cet argent est vraiment à toi...mais j'ai choisi de t'accorder le bénéfice du doute. On pourrait aussi se séparer, oui c'est contre ta religion ta culture tout ça mais hey je pourrais un jour me lasser de ton égocentrisme dégoulinant et me barrer avec industriel japonais ou un Cubain mafieux.

Réfléchis bien à tête reposée, je sais que tu es un homme occupé. Mes bagages sont prêtes, je n'attend plus que ton jet, et mon assistante bien sûr. Au fait chez nous, on donne une vache pour demander la fille mais t'inquiètes quelques chevaux pure race feront chavirer mon père.

Scandaleusement,
Clo



PS: Et bien tâches de ne pas oublier de préparer mon dressing. Pas un truc trop grand, ne soyons pas trop nouveaux riches. 100M carrés ça ira;)